Sideshow Tome 1 : Charly

Sideshow Tome 1 : Charly

Des femmes tatouées, des monstres, des vampires et un grand bonhomme dégingandé qui a fait prisonnière une fillette, voilà de quoi ravir le chaland! C’est ce que nous propose Charly, le Tome 1 de Sideshow.

Que ce soit donc dit une bonne fois pour toutes : les monstres existent. Charly en a d’ailleurs été témoin étant enfant, deux de ses amis ayant été dévorés par un vampire. Il en a réchappé car il a un don, celui de neutraliser les créatures par sa seule présence. Devenu adulte, en pleine crise financière de 1929, il met ce don à profit afin d’aider les victimes de créatures surnaturelles. Lors de l’une de ses missions, une Lamie qu’il pourchasse se transforme en fillette. Pas ému pour deux sous, il prend l’enfant en charge avec en tête la volonté de terminer sa mission. En route, son chemin va croiser celui de Trixie, la “femme tatouée” et sa troupe ambulante de monstres de foire.

Éric Corbeyran nous propose une histoire alliant à la fois le fantastique, le road trip, le polar et la dramaturgie. En utilisant une construction avec un narrateur, postérieure au décès de Charly, les faits sont vus de façon distante, mais permettent également l’immersion. L’avantage du procédé est de titiller l’imaginaire du lecteur sur ce qui a pu se produire. L’inconvénient est que, parfois, ça casse un peu la dynamique du récit.

Dans son étalage de monstres de foire, on pense forcément à Freaks, qui est LA référence. Les monstres permettent également d’humaniser un peu Charly, qui est un personnage qui ne semble avoir aucune émotion. Si on rajoute le petit intérêt romantique avec Trixie et la relation étrange qu’il commence à développer avec la Lamie, presque paternelle, le personnage évolue très rapidement au cours du volume. D’ailleurs, j’espère que cette relation de buddy-movie va se développer dans la suite et apporter un peu de piquant à l’histoire.

Les dessins d’Emmanuel Despujol, avec des couleurs de Fabien Alquier, décrivent l’histoire avec brio. On est vraiment transporté dans les États-Unis des années 30, même si, lorsque l’action se déroule dans la campagne, on pourrait tout aussi bien être en France ou en Angleterre. Ce no man’s land géographique renforce l’immersion du lecteur. Pour ma part, même en sachant que ça se passait aux U.S, dans ma tête, on était en Normandie ou dans le Berry… Pour le reste, les planches proposent aussi une sorte d’intemporalité, un petit regard nostalgique, dû, je pense, à l’harmonie entre les dessins et la couleur.

Ça fait plaisir de lire des histoires d’une aussi bonne facture de Sideshow, où tant le scénario que les dessins sont de très bonne qualité. Avec des thématiques à la fois fantastiques et humanistes, la série peut être lue par tous. Une très bonne surprise à conclure dans un Tome 2 qui, je l’espère, arrivera rapidement.


  • Titre: Sideshow Tome 1 : Charly
  • Broché : 56 pages
  • Éditeur : Soleil
  • LangueFrançais
  • ISBN-13 : 9782302091639
  • Prix : 14,95€

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.