Rick and Morty – Tome 8

Rick and Morty – Tome 8

Bonjour et bienvenue à tous ! Nous voilà reparti pour une nouvelle dose de Rick & Morty avec la sortie du tome 8, le 8 juillet dernier chez Hi Comics !

Pour rappel, le comic est tiré de la série animée à succès de Justin Roiland et Dan Harmon. On y retrouve donc Rick — le grand-père, scientifique désabusé — et Morty — son petit-fils, qui le suit dans toutes ses aventures ; ainsi que toute la famille : Beth, Jerry et Summer. Dans ces comics, on nous propose le même humour décalé de la série, et ces dessins particuliers.

Comme je le répète à chaque fois, le comic n’a rien de bien déboussolant pour les amateurs du dessin animé ; mais, si vous n’aimez ni l’humour ni le style graphique de la série animée, mieux vaut passer votre chemin, car ces comics ne sont clairement pas faits pour vous !

Et si vous ne connaissez pas la série, foncez la regarder et si vous appréciez et que vous en voulez plus, n’hésitez pas à vous lancer sur les comics qui sont une parfaite dose de Rick & Morty quand les épisodes télévisés viennent à manquer !

Comme toujours, le tome se compose en cinq chapitres : les deux premiers forment un récit en deux parties, suivis de trois chapitres indépendants. Sans oublier évidemment les quelques histoires bonus (dont plusieurs sont liés), scénarisés par Josh Trujillo, illustrés par Rii Abrego et colorisés par Sarah Stern.

Une fois n’est pas coutume, on retrouve des noms bien connus de la franchise : aux différents scénarios, on a Kyle Starks (un habitué de la série régulière), accompagné par Tini Howard (qui a récemment écrit la série Rick and Morty – Pocket Mortys) ; aux dessins, Marc Ellerby et Katy Farina (deux artistes réguliers, même si Katy Farina s’occupe plus souvent des couleurs, d’habitude) ; et enfin, à la couleur,  Ryan Sygh et Sarah Stern (le premier étant souvent intervenu sur la série jusque-là, et la seconde qui débute ainsi une longue série de colorisation pour Rick and Morty).

Le grand plus de ce tome étant surtout le fait d’enfin ne pas avoir de chapitre illustré par Kyle Starks (dont je trouve les illustrations horribles, comme vous le savez si vous avez lu les reviews des précédents tomes).

Passons aux divers synopsis : les deux premiers chapitres font plus ou moins suite à l’épisode 7 de la saison 2 « Big Trouble in Little Sanchez » (dans lequel apparaissait Tiny Rick). En effet, dans l’épisode Rick, Morty et Summer annoncent avoir tué leur prof de sport (Coach Feratu), qui s’avérait être un vampire.

Un an plus tard, Summer et Morty se font enlever par un groupe de vampires qui cherche à se venger pour la mort de leur ami. En découvrant ça, Rick, Beth et Jerry décident de prendre d’assaut le château des vampires pour leur régler leur compte !

Le troisième chapitre s’attarde plus sur Jerry et nous fait vivre une journée avec le père de la famille Smith, qui s’avère (sans grande surprise) être un véritable loser qui se fait marcher sur les pieds par tous les gens qu’il croise, lui faisant passer la pire des journées possibles ! Ce qui n’est pas rien quand on est aussi poissard que Jerry Smith !

Dans le quatrième chapitre, Rick et Morty participent au Survival Arena Murder Time, une sorte de Battle Royal dans lequel il faut gagner le plus d’orbes possible en réalisant des meurtres spectaculaires, dans le but final de recevoir des invitations VIP sur une planète Thalasso utopique ! Ce que Morty n’apprécie pas particulièrement…

Enfin, le cinquième et dernier chapitre de ce tome voit le duo être arrêté et emmené dans un vaisseau prison. Accompagnés des autres détenus, ils vont alors effectuer une évasion des plus exceptionnelles !

Quant aux épisodes bonus, comme je vous l’ai dit, plusieurs sont connectés : nous avons donc ici affaire à une arnaque mise en place par un Rick coiffeur, une offre d’emploi proposée à Jerry pour un travail lui convenant parfaitement, et enfin une radio animée par des Morty !

Au final, contrairement aux précédents opus, ce tome se reconcentre un peu plus sur le duo phare et moins sur les autres personnages de la famille, hormis le temps d’un chapitre centré sur Jerry et deux épisodes bonus basés sur la relation plus qu’étrange entre Jerry et Beth.

Qui plus est, on a droit à un gros clin d’œil à la série avec les deux premiers chapitres qui nous proposent une suite à la mort (hors écran) du Coach Feratu. Pour une fois, tous les épisodes de l’ouvrage sont assez bien dessinés (si tant est qu’on apprécie un tant soit peu le style imposé par la série télévisée), la raison première étant, comme je l’ai dit plus haut, qu’aucun épisode n’est dessiné par Kyle Starks.

Hi Comics nous propose encore une fois un super tome, servant à merveille de complément à la série quand on est en manque d’épisode à regarder ! Chaque chapitre formant plus ou moins un court épisode qui aurait pu apparaître dans la série, le comic nous permet de nous replonger un peu plus dans cet univers déjanté et hilarant.

Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


rick & morty - tome 8

  • Titre : Rick et Morty – Tome 8
  • Album: 128 pages
  • Editeur : Hi Comics
  • Collection : HiComics
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2378872243
  • Prix : 15.90€

HISTOIRE
90%
DESSIN
80%
COLORISATION
80%
CARACTÉRISATION
90%
AMBIANCE GLOBALE
85%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.