Jeremiah Johnson – Chapitre Deux

Jeremiah Johnson – Chapitre Deux

À la fin de ma chronique du Chapitre Un de Jeremiah Johnson, je vous disais qu’il allait falloir taper fort pour la suite, tellement ce premier volume était prenant. Eh bien, voyons si le Chapitre Deux tient la route.

Jeremiah Johnson a déclaré la guerre aux Crows, les indiens qui ont tué sa famille. Et pour ce faire, ses talents de trappeur lui sont bien utiles, lui permettant de traquer un par un les guerriers envoyés contre lui. Dans le même temps, dans les petites villes bordant le territoire de chasse, sa légende enfle. Les habitants le connaissent et le reconnaissent comme le mangeur de foies, une sorte de croque-mitaine qui effraie même les adultes les plus aguerris. Mais Jeremiah n’en a cure. La seule chose qui l’intéresse est d’assouvir sa vengeance, à n’importe quel prix!

Duval et Pécau continuent sur leur lancée. Jeremiah Johnson s’enfonce de plus en plus dans sa folie vengeresse. Il n’est focalisé que sur la traque de la tribu Crows responsable de la mort de sa famille. Sur la fixation jusqu’au-boutiste du personnage, on peut y voir un parallèle avec le Punisher : mêmes causes, mêmes effets. Personne n’est innocent. Mais, tout monomaniaque qu’il soit, Johnson n’oublie pas ses amis et sait faire la part des choses. C’est juste que le reste, les autres gens, ne l’intéressent pas et sont pour lui comme des figurants dans sa vie. Et c’est également ce que nous font ressentir les auteurs. Mis à part le héros, un, voire deux, personnages secondaires et les victimes, tous les autres personnages ne servent pas à grand-chose. Si ce n’est asseoir encore plus le statut de paria de Johnson.

Dans le développement de l’histoire, Jeremiah est enfoncé jusqu’au cou dans sa vengeance sur les trois-quarts du volume. C’est violent, brutal, presque dérangeant. Adulte, quoi! Le dernier quart se concentre, lui, sur une partie “survival” qui fait évoluer Johnson au-delà de l’humain, confirmant sa légende.

Jack Jadson nous propose encore des dessins de paysages du grand nord américain parfaitement réalisés, même si l’histoire ne se prête pas à de grandes fresques qu’on pourra admirer à loisir. Du coup, sur certaines séquences plus sombres, on se retrouve un cran en-dessous de ce qu’une description picturale des paysages pourrait susciter en nous comme émotion. Cependant, le dessin de Jadson, surtout lorsque l’histoire se concentre sur Johnson et ses pétages de plomb cannibales, arrive à bien restituer sa folie.

Malgré un changement de rythme par rapport au premier volume, ce chapitre deux reste une très bonne B.D, très sombre et destinée à un public adulte. Nul doute que le troisième et dernier chapitre saura conclure l’histoire de manière magistrale.

 


  • Titre : Jeremiah Johnson – Chapitre 2
  • Album: 54 pages
  • Editeur : Soleil
  • Collection : Aventure
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2-302-08981-5
  • Prix : 15.50€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.