Androïdes – tome 10

Androïdes, tome 10

Bonjour et bienvenue à tous ! On va retourner faire un tour du côté de la série Androïdes, avec le tome 10 paru dans la collection Anticipation des Éditions Soleil, le 26 mai dernier !

         Il s’agit là d’une série anthologique, donc chaque opus nous raconte une nouvelle histoire autour d’un nouveau personnage. Dans ce tome 10, nous suivons Darwin, un androïde envoyé avec une équipe d’humains sur une base lunaire. Alors que tout semble bien se passer, un énorme astéroïde apparaît soudainement, sans qu’aucun appareil n’ait pu le détecter et se dirige droit vers la Terre, ce qui entraînera bientôt une réelle apocalypse sur la Planète Bleue. L’équipe de la base lunaire devient alors possiblement les derniers survivants de l’humanité. Jusqu’au jour où un étrange accident tue quatre membres du groupe et abîme la ferme hydroponique, ne laissant que trois mois de réserve à chacun d’eux. Leur seule option pour survivre serait d’envoyer une personne sur Terre à bord de l’unique navette monoplace à leur disposition, afin que celle-ci se renseigne sur la situation sur la planète, et qu’elle trouve un moyen de ramener un véhicule pour leur permettre de rejoindre leur monde natal avant de ne plus avoir de nourriture. Le choix du « volontaire » se porte logiquement sur l’androïde car il est le plus à même de réussir cette mission.

         À partir de là, nous allons suivre deux récits très différents. Tout d’abord, l’arrivée de Darwin, l’androïde, sur une Terre post-apocalyptique où les quelques survivants humains se disputent le peu de nourriture et de terrains viables. On a donc affaire à un univers désertique et en ruine, dans lequel Darwin va devoir avancer pour retrouver un complexe spatial en état pour envoyer de l’aide sur la Lune. De l’autre côté, sur l’astre lunaire, nous suivrons le docteur Irina Chichkina, une scientifique russe restée sur la base, aux côtés de laquelle nous allons commencer à voir apparaître plusieurs morts mystérieuses s’enchaînant les unes après les autres. Étant la seule semblant s’inquiéter de ces obscures disparitions, la panique et la paranoïa commencent à prendre place dans l’étroite base lunaire. Ici, on découvre en environnement sombre et étriqué, rendant d’autant plus angoissant les événements qui s’y déroulent, et encore plus mystérieux les occupants qui semblent tous suspects. Cette deuxième partie m’a un peu rappelé l’ambiance froide et inquiétante qui régnait sur le Hadrian’s Wall dans le comic du même nom de Kyle Higgins, Alec Siegel, Rod Reis.

         Contrairement à l’accoutumée, nous n’avons pas une équipe d’artistes à la réalisation de ce tome, mais un seul et même homme, Alain Brion, qui se charge du scénario, des illustrations et de la couleur ; et autant vous dire qu’il s’en sort très bien. L’intrigue est vraiment prenante et les entrelacements des deux récits sont plutôt bien découpés. Avoir ses deux styles distincts — l’un dans un genre post-apo désertique et l’autre dans une ambiance de thriller à l’intérieur d’une base froide et angoissante — permet à l’auteur de visiter plusieurs environnements et divers thèmes de science-fiction différents. Le récit en devient assez dense bien que très divertissant et agréable à lire. Quant aux illustrations, elles ont un style très pictural qui rend visuellement splendides la plupart des cases. Les personnages sont tous reconnaissables par un trait distinctif et les environnements sont très détaillés ce qui rend l’ouvrage franchement magnifique à lire.

         Pour rappel, Androïdes est une série anthologique et ne nécessite donc pas d’être lue dans l’ordre, ni même dans son intégralité. Vous pouvez donc tout à fait commencer par celui-là, sans être perdu. Ce parti pris permet de présenter chaque tome comme une nouvelle de science-fiction, finalement toutes liées les unes aux autres par un simple thème : les androïdes. Et ce dixième opus est véritablement une lecture excellente, mélangeant plusieurs ambiances et plusieurs styles dans une seule et même intrigue cohérente. De quoi vous permettre aisément de découvrir la série, ou même la science-fiction au sens large, si vous n’êtes pas un adepte du genre.

         Quoi qu’il en soit, j’ai hâte de retrouver cette collection avec le prochain récit, Marlowe, qui sera, pour la première fois ce coup-ci, en deux parties présentées sur les tomes 11 et 12 !

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


 

 

  • Titre: Androïdes – Tome 10
  • Broché : 56 pages
  • Editeur : Soleil
  • Collection : Anticipation
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 978-2302093669
  • Prix : 15,50€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.