Angolmois – Chronique De L’invasion Mongole – Tome 3

Angolmois – Chronique De L’invasion Mongole – Tome 3

Bonjour à tous,

Après quelque temps d’absence, voici le retour de la série Angolmois – Chronique De L’invasion Mongole (Que l’on va appeler Angolmois, pour simplifier ce titre beaucoup trop long, mais néanmoins nécessaire pour faire comprendre aux lecteurs ce qu’ils s’apprêtent à lire), chez Meian.

Attention, spoiler sur la fin du deuxième Tome !

Nous quittions la bande de résistants japonais, alors qu’ils venaient de lancer un assaut nocturne sur un régiment mongol. Le vice-maréchal de l’armée de conquête de l’est, Fuheng Liu, faisait alors connaître son envie de s’attaquer à Jinzaburô Kuchii, le héros de notre épopée.

Pour ceux qui ont lu l’avis des deux premiers volumes sur le site, vous savez que je n’ai pas spécialement eu de coup de cœur pour l’œuvre. Mon ressenti n’a pas vraiment changé, mais là où je ne savais pas vraiment quoi en penser de prime abord, se trouve maintenant un avis un peu plus éclairé, que je vais m’empresser de vous exposer.

J’avais, en effet, fait part de ma sensation de faire face à un shonen, de par ses héros aux apparences invincibles, mais également à un manga avant tout destiné aux passionnés d’histoire. Eh bien, il se trouve que, sans avoir totalement raison, je n’avais pas totalement tort non plus. C’est en effet bel et bien un manga qui utilise de nombreux personnages et événements ayant existé, offrant ainsi un moule scénaristique difficilement malléable. Cependant, le personnage de Jinzaburô, s’il n’a pas tout à fait été inventé de toutes pièces, est seulement inspiré du nom d’un exilé retrouvé dans des archives.

C’est donc grâce à ce procédé que cette vraisemblable toute puissance est expliquée. En effet, Jinzaburô devient de la sorte, plus un symbole de la volonté des Japonais ayant véritablement œuvré contre les Mongols, qu’un personnage historique ayant eu une quelconque importance dans l’histoire telle qu’elle s’est produite dans notre monde.

Au final, nous avons donc affaire à un héros qui sert de fil conducteur et de procédé scénaristique, afin de permettre au public de s’accrocher à quelque chose dans ce chaos ambiant. Ni plus, ni moins. Alors, évidemment, manga oblige, le protagoniste principal se voit doté de moments supposément grandioses et pleins de bravoure, mais une fois cette ficelle scénaristique en tête, difficile d’y accorder un quelconque crédit, en tout cas selon moi.

Cela étant dit, je maintiens les réserves précédemment évoquées et sans doute ne suis-je tout simplement pas la cible de ce genre d’œuvre, car le rendu reste, malgré tout, agréable au niveau des dessins et le scénario demeure prenant et bien rythmé, d’un point de vue purement objectif.

C’est donc encore une fois à vous de voir, en prenant en compte d’en quoi consiste le récit, de faire l’acquisition ou non d’Angolmois, qui reste une histoire intéressante, pour peu que ce soit bien les thématiques que l’on recherche !


 

 

HISTOIRE
80%
DESSIN
90%
COLORISATION
--%
CARACTÉRISATION
60%
AMBIANCE GLOBALE
70%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.