Mauvais Garçons

Mauvais Garçons

« On ne peut pas tuer ce qu’on a fait, ni le passé. Il faut l’apprivoiser. »

Mauvais Garçons chez Futuropolis.

On s’attarde sur le dos d’une bd, puis on aperçoit un nom et ça déclenche un achat !

Christophe Dabitch nous embarque en Andalousie avec 2 compères aux caractères bien trempés, amis ou ennemis, je me suis posée la question au départ… le ton est vite donné quand à leurs motivations et désirs respectifs, alors qu’on suit leur quotidien dans ce petit village où une cacophonie ambiante nous immerge parfaitement dans cette vie andalouse.

Cacophonie empreint de notes et chants de flamenco dont la partition s’animent sous le trait singulier de Benjamin Flao avant de s’endiabler par une gestuelle sublime entre crayonné vif, charbonneux et doux dans un ton sépia. Les personnages ont des gueules, pas forcément belles, mais cette galerie de protagonistes donne tout son charme atypique à l’intrigue.

J’ai trouvé que ça manquait de fluidité par moment mais l’ambiance nous entraîne au fil des pages au rythme andalou où prendre son temps s’impose avant que le flamenco nous chaloupe !

Une belle histoire d’hommes qui m’a fait rire, touchée, agacée, émue tout simplement et régalée visuellement.

Retrouvez LaMélys sur son instagram -> bullez_with_lamelys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.