Frank Lee, L’après Alcatraz

Frank Lee, L’après Alcatraz

128 pages.

Chesnot, Hasteda

« En prison, la vie au-dehors me manquait et ça m’donnait cette volonté, cette détermination a trouver le moyen de m’en évader. Mais alors que j’étais à l’air libre… c’est l’inverse qui se produisait… »

Frank Lee, L’après Alcatraz du Label 619 aux éditions Ankama.

Pour ceux qui l’ont vu, difficile d’oublier ” L’évadé d’Alcatraz ”  qui revient sur l’évasion mythique de Frank Morris mais aussi sur les conditions terribles des prisonniers du Rocher. Un peu plus récent  dans une autre mesure nous avons ” The Rock ” complètement fictif mais qui évoque un seul homme à avoir réussi l’impossible… cependant Frank n’était pas seul …

David Hasteda revient sur l’évasion du siècle et sur ceux qu’on a considéré comme mort, mais qui sait ce qu’ils sont devenus ?
Frank Lee qui par ses précédentes évasions s’est vu attribuer une place sur le Rocher, qu’a-t-il pu faire après ce succès à rendre fou ceux qui disaient qu’on ne pouvait s’échapper d’Alcatraz ?

L’auteur nous romance cette vie d’après avec une narration qui happe et qui ne donne pas l’air d’une fiction. On y croit et on s’attache à Frank, lui qui espère vivre à nouveau mais qui regarde toujours derrière lui, lui qui ne connaît pas vraiment la vie sans barreau, lui qui n’a aucune attache… un personnage singulier dont j’ai pris plaisir à suivre l’évolution.

Le dessin de Ludovic Chesnot est terrible ! Vif et Dynamique, il nous livre une belle galerie de personnages caractérisés et expressifs.
La colorisation est superbe, bref j’ai adoré !

Une belle symbiose entre ce duo qui réalise une biographie fictive convaincante qui frôle le réel !
Bravo !

Retrouvez LaMélys sur son instagram -> bullez_with_lamelys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.