Bêtes de somme – Tome 2

Bêtes de somme – Tome 2

Retour de nos canidés préférés ! Dans ce tome, on retrouve plusieurs one-shot dont un avec Hellboy, et un début d’arc plutôt prometteur !

Pour ne rien vous cacher, je trouve ce tome de très bonne facture : il n’y a pas une seule mauvaise histoire, juste quelques préférences en fonction des goûts. La mienne va clairement au one-shot avec Hellboy qui est vraiment cool. On retrouve un début d’arc en deux chapitres. « La présence des autres » qui est très sympa aussi, mais c’est dommage de ne pas l’avoir en entier. Le fait est qu’à première vue ce tome a l’air plutôt décousu, mais il y a un thème principal qui ressort. Pour faire direct et clair, je dirai que le thème c’est : « les humains sont de gros débiles et ils feraient mieux de pas jouer avec ce qu’il ne comprennent pas »

Nos chiens sont donc toujours en train de veiller et de protéger les humains contre les forces du mal, les sorcières, mais bien souvent aux périls de leurs vies et tout le monde n’y survivra pas. Jill Thompson, l’auteur de Bêtes de somme est de retour et son talent sur les pages nous en met plein la vue. C’est un véritable régal, on ressent vraiment l’humanité au travers des animaux et le style aquarelle est parfait ! Dans la seconde partie, c’est Benjamin Dewey qui prend la suite, et tout comme son travail sur The Autumnlands, il est au niveau et succède parfaitement à Thompson.

Bêtes de somme c’est toujours une lecture courte et rapide, mais c’est doux malgré la violence, c’est sauvage et bestial. J’espère avoir une autre série qui après cette mise en bouche de one-shot successifs me satisfera un peu plus et explorera un peu plus l’univers.


 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.