SexViolence0Glenat Comics nous a habitués à nous proposer de petites perles indés de derrière les fagots. C’est le cas avec ce Sex & Violence, sorti initialement aux États-Unis en deux tomes, et en financement participatif.

Ce volume nous propose cinq histoires courtes scénarisées par Jimmy Palmiotti et/ou Justin Gray. Du tueur à gages à la retraite au dresseur de chiens, en passant par la flicquette voyeuse et deux garces en caravane, pour finir par un tueur en série, on fait avec ce comic le tour de la dépravation humaine. Ne soyez pas effrayés par le titre car, bien qu’il y ait effectivement du sexe et de la violence, ça ne dépasse pas non plus les bornes.

SexViolence2Aux dessins, il y a du très bon avec Romina Romanelli et Juan Santacruz. Jimmy Broxton et Vanessar Del Rey, eux, assurent le job. Je suis par contre moins fan du travail de Rafa Garres, mais c’est cette histoire, Red Dog Army, qui m’a le moins plu dans son ensemble.

On finit le volume avec quelques couvertures et illustrations originales par, entre autres, Amanda Conner. Je regrette que les dessins de fans publiés à la fin du Tome 2 U.S n’aient pas été reproduits. C’est le genre de choses qui permet de créer du liant avec les lecteurs.

SexViolence3Sex & Violence porte bien son nom. Ce n’est ni du porno, ni du snuff, mais bel et bien un comic mature, fait par et pour des adultes. Une lecture à conseiller donc à ceux qui cherchent un comic se rapprochant des productions Européennes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline