HarmonyCoverUne jeune fille se réveille dans une cave, sur un lit miteux. Elle est complètement amnésique. Son geôlier, un vieil homme à la carrure d’ours tente de la réconforter, mais la méfiance est la plus forte. Le temps passant, des voix lui parlent dans sa tête, et elle découvre qu’elle peut déplacer des objets par la pensée.

Qui est-elle ? Que fait-elle là et d’où lui vient son don ?

C’est sur ce pitch que commence Harmony, la nouvelle bande-dessinée de Mathieu Reynès. Avec un thème carrément S.F, l’auteur nous conte une histoire d’inspiration comics dans le traitement. En effet, la thématique de l’ado avec des pouvoirs, outre Carrie, a longuement été abordée dans le medium. On peut prendre l’exemple des séries X, ou encore Gen13, Runaways et consorts.

Harmony3

Reynès garde la petite touche Française, propre à la B.D, dans le sens où il prend son temps pour poser l’histoire, usant de longues cases silencieuses (ou peu bavardes) afin d’installer une ambiance. Ça se ressent d’ailleurs autant dans le scénario que dans le dessin, beaucoup plus travaillé que ce qu’on peut voir généralement dans les comics, avec un encrage et une mise en couleurs plus doux. Ou alors ce n’est qu’une impression due au format ?

Si l’on excepte le prologue à la Chevaliers du Zodiaque, l’ensemble de l’album est très digeste, mêlant les influences comics et Franco-Belge (comment ne pas pense à XIII?). Ce Tome 1 est donc un très bon début pour cette série, en souhaitant quand même que le Tome 2 nous offre un peu plus d’action.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline