La couverture de Nights Dominion Livre 1 nous propose une iconographie à la Assassin’s Creed. Voyant ça, je me suis dit : aïe! De deux choses l’une, soit c’est une pâle copie, soit c’est de la daube.

Dans une taverne, un barde tente de réunir plusieurs individus afin de cambrioler la Tour d’Uhlume, siège de la toute puissante religion locale. Tout ne se passe cependant pas comme prévu et le prêtre, la voleuse, le mage et l’assassin déclinent l’invitation. Sauf que, au détour des activités et des mésaventures de chacun, ils finissent finalement par s’allier pour faire plus que cambrioler la Tour. Ils vont maintenant devoir se battre pour leur ville.

Le scénario de Ted Naifeh se base sur un postulat classique de type Donjons & Dragons… sans jamais s’en éloigner. On assiste ainsi à une accumulation d’événements tous déjà vus et revus pour peu qu’on ait lu un Conan, un livre d’heroic-fantasy, ou joué au jeu sus-nommé.

Naifeh assure aussi les dessins sur ce volume et propose un style graphique assez particulier, entre comics et BD Européenne. Son trait est assez épais, avec un encrage appuyé et une mise en page aux perspectives parfois un peu « particulières ». On aime ou on n’aime pas, mais pour ma part je ne trouve pas ça superbe.

Vous l’aurez compris, ce volume est principalement destiné aux inconditionnels de la Sword & Sorcery, qui y trouveront tous les ingrédients pour leur bonheur, pour peu que le graphisme leur convienne. Pour les autres, ça se lit facilement, mais sans jamais faire vibrer la corde « aventure ».


  • Titre : Nights Dominion Tome 1
  • Album: 176 pages
  • Editeur : Glénat (23 mai 2018)
  • Collection : Log-In
  • Langue : Français
  • ISBN: 9782344026427
  • Prix : 12,50€

    
HISTOIRE
60%
   
DESSIN
65%
    
COLORISATION
65%
    
CARACTÉRISATION
60%
    
AMBIANCE GLOBALE
60%

Catégories : Reviews VF

Inline
Inline