Aujourd’hui on va vous parler des 2 titres de Paperback. Paperback c’est quoi me direz vous ?

C’est le nouveau Label Comics de Casterman, si ça ne vous parle toujours pas, pas de souci ! On a pensé à vous et pour cela quoi de mieux que Basile Beguerie pour vous en parler ? Mais qui est ce monsieur ?! Encore une fois c’est le grand manitou de la ligne éditoriale ! Bref, trêve de bavardage ! Son interview c’est par ici !!

Dans cet article nous allons vous présenter pas un mais 2 titres ! Pourquoi ce choix ? pour que lors de leur parution (c’est à dire demain !) vous ayez un aperçu des 2 titres !

Tout d’abord Cyrille va vous parler de “Au Temps des Reptiles” ! À titre personnel c’est une expérience de lecture unique et comme vous l’expliquera très bien Cyrille dans sa chronique c’est quelque choses de Gonflé ! Je vous laisse donc entre les mains de Cyrille.

 

Au Temps des Reptiles

 

C’est gonflé de la part de Paperback de sortir, parmi ses premiers titres, Au Temps des Reptiles. Imaginez un documentaire sur les dinosaures complètement muet : ça y est, vous avez le concept ! Rien, pas un mot, pas une onomatopée, que le son du silence et les dessins de Ricardo Delgado.

Je vais être franc, c’est dérangeant. On ne sait pas trop comment appréhender ce volume. Pourtant, il y a une histoire : l’histoire de la vie sauvage, de la survie. L’auteur a utilisé des dinosaures, mais ça aurait tout autant pu être une chronique de la Savane ou de la Jungle, c’était la même chose, la survie et la pérennité de l’espèce.

On suit donc plusieurs groupes d’espèces différentes de dinosaures qui se partagent le même territoire. Chaque espèce interagit avec l’autre, généralement pour se dévorer allègrement. Parmi ces différends groupes, un Spinosaure solitaire mène sa petite vie, jusqu’à ce qu’il tombe sur une femelle de son espèce et que la nature lui dicte ses agissements, jusqu’à la fin du volume où la boucle est bouclée.

Les dessins de Delgado sont hyper fouillés, un peu à la Geof Darrow, mais, du premier à l’arrière-plan, toutes les cases sont remplies. Le découpage, l’agencement des planches, le talent de l’auteur, en somme, rendent ce volume vivant et poignant. Sans un mot écrit on entend les sons, on devine les cris des reptiles.

Je ne vous dirai pas « j’aime » ou « j’aime pas », en parlant de Au Temps des Reptiles. Vous vous en apercevrez d’ailleurs sur la note finale, où seul le dessin apparaîtra. C’est le genre d’OVNI comics sur lequel chacun aura un avis tranché. À vous de vous faire le vôtre.

 


    • Titre : Au temps des Reptiles 
    • Album: 136 pages
    • Editeur : Paperback (02 Mai 2018)
    • Collection : PAPERBACK
    • Langue : Français
    • ISBN-13 : 978-2203158467
    • ISBN-10 : 2203158467

    
HISTOIRE
--%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
--%
    
AMBIANCE GLOBALE
--%

 

Mech Academy

 

Pour ma part, je vais vous parler de Mech Academy.

Et pour être très clair dès le début, c’est un véritable coup de cœur !

J’ai grandi avec Transformers, Voltron et autre mécha, donc imaginez-vous bien que quand j’étais minot, l’idée de contrôler un énorme robot extraterrestre était quand même relativement présente ! Je m’imaginais partir à l’aventure avec mon robot et sauver le monde, voir l’univers les jours et je me sentais vraiment en super forme !

Avec ce titre c’est toute cette imagination que j’ai retrouvé entre mes mains. Je vais vous parler de l’histoire rapidement. Stanford Yu travaille avec sa mère comme agent d’entretien à la Sky Corps Academy, Academy qui forme des pilotes d’élite pour protéger la planète contre les Shargs. Ces pilotes d’élite sont choisis depuis 60 ans par des robots qui arrivent tout droit de l’espace.

Si normalement chaque robot choisi un cadet d’élite, cette fois-là, tout change. Standford est l’heureux élu et rejoint l’académie au détriment de …. Je ne vous dirai rien de plus sur l’histoire, pas la peine de faire ces yeux là !

Au Scenario on retrouve Greg Pak bien connu pour ses passages sur Hulk, Turok ou Eternal Warrior en autres… Si l’histoire ne débute pas tambour battant à 10 milles à l’heure, elle a ce petit truc qui fait qu’au fil de la lecture, l’intensité monte, on s’attache rapidement au personnage et on en arrive à en détester certains ! La caractérisation est bien faite, parfois un poil simpliste, mais ça fonctionne, on s’attend à ce qui va arriver, mais ça fait plaisir de le voir arriver… L’histoire se met en place tout doucement pour arriver sur une page finale et un cliff de fin qui ouvre sur d’énormes possibilités ! J’ai vraiment hâte de lire la suite !

Côté dessin, c’est vraiment incroyable ! Takeshi Miyazawa que je ne connaissais absolument pas jusqu’à ce titre, capture précisément le ton de ce récit. Je trouve que son trait est le croisement parfait entre manga et comics, juste ce qu’il faut pour ce titre. Il nous propose un monde futuriste, mais sans être non plus dans le fantasmagorique absolu avec des vaisseaux dans tous les sens, il nous propose un monde plausible où le futur est en fait juste l’évolution que l’on connaît aujourd’hui. Sa touche est vraiment visible sur les Mecha, qui ont toutes une personnalité qui se retranscrit totalement par le design. De plus, la palette de couleurs de Triona Farrell apporte de belles couleurs vives qui donnent un vrai dynamisme au dessin pour un résultat à mon goût époustouflant.

Mech Academy est une lecture rapide, non pas parce qu’ennuyante, mais parce qu’on entre rapidement dans cet univers, et sans ce mentir, des mécha, des kaiju, des grosses tatanes, si avec ça l’enfant de 8 ans qui sommeille en vous ne ressurgit pas, je ne peux plus rien pour vous !

Gros Cœur sur ce titre !
 


    • Titre : Mech Academy
    • Album : 120 pages
    • Editeur : Paperback (2 mai 2018)
    • Collection : PAPERBACK
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2203165456
    • ISBN-13 : 978-2203165458

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline