Bonjour à vous !

 

Si vous avez accédé à cet article, c’est que vous êtes intéressé, ou tout du moins curieux, de savoir ce qu’est Marblegen Origines.

Manga français de Dos Santos et Grelin, Marblegen Origines est le préquelle d’une série d’animation tout aussi française, diffusée sur TF1.

En ce qui me concerne, je n’avais jamais entendu parler de ce dessin animé et je ne l’ai pas non plus visionné avant de lire le manga. J’ai donc découvert le récit, vierge de toute information concernant l’histoire et les personnages de cet univers.

 

Si l’on devait le classer, Marblegen Origines serait un shonen, dans la veine de Beyblade. En effet, les habitants du monde de Marblegen ont comme habitude de pratiquer des partie de billes. Ces dernières renferment chacune des compétences qui leurs sont propres. Ces billes se nomment Marblegen, et elles se classent également en plusieurs catégories que je vous laisserai découvrir au sein du manga.

On y suit principalement les aventures de Zuméo et Marco, deux meilleurs amis, tous deux Snipers (le mot désignant les joueurs de Marblegen). Zuméo, aussi appelé Zum, est le fils de l’un des gardiens d’une Marblegen Originelle, tandis que Marco n’est qu’un simple citoyen, qui semble tout de même vivre le plus souvent dans la misère. Très vite, ils vont se retrouver embarqués dans une situation qui leur demandera de se battre pour sauver quelqu’un des griffes d’un méchant.

 

Si les bases du récit peuvent vous sembler simplistes au possible et cliché, c’est en réalité plus compliqué que ça. J’ai volontairement abrégé et caricaturé la fin de mon résumé, afin d’éviter de spoiler le contenu du manga.

Pour cause, et il faut le dire, le livre se lit extrêmement vite et ne contient que très peu de réels dialogues.

Les dessins sont sympathiques, mais m’ont semblé très irréguliers en terme de qualité visuelle. Les parties de billes, quant à elles, m’ont la plupart du temps semblé illisibles, la faute à des règles de jeu seulement survolées et aux capacités des Marblegen jamais expliquées en détail. On voit donc qu’il se passe des choses, sans jamais vraiment savoir pourquoi les joueurs gagnent ou perdent un point.

C’est donc très confus et je ne sais pas si connaître le dessin animé aurait rendu les parties plus évidentes.

 

Pourtant, malgré des maladresse au niveau des dessins et de la lisibilité des parties de Marblegen, l’univers qui entoure le manga m’a suffisamment plu pour avoir eu envie d’en savoir plus et de lire la suite. J’espère que les défauts de ce premier Tome seront de moins en moins présents pour la suite.

 

Pour finir, je pense que le manga est avant tout destiné à un jeune lectorat qui souhaiterait probablement prolonger l’expérience du dessin animé. Pourtant, en n’y connaissant rien, j’ai su apprécier ma lecture et me prendre au jeu. C’est sacrément stylé en fait, les billes !

Catégories : Reviews Mangas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline