Bonjour et bienvenue à tous dans les Dossiers de GL ! Cette semaine, une nouvelle review VO avec le second volume de Red Hood And The Outlaws débutée lors du Rebirth !

On s’attardera sur les quinze premiers épisodes, en particulier : chaque arc s’attardant sur un des trois personnages. Pour commencer, bien que la série porte le nom de Red Hood, il n’est pas forcément plus important que les deux autres « Hors-la-loi ». Les trois personnages ont leur importance et la place de s’exprimer et de se développer. Dans le premier arc, on suit la mission sous couverture de Red Hood. Il rejoindra le gang de Black Mask pour l’empêcher de récupérer des armes en tout genre, et détruire son organisation de l’intérieur. Mais durant sa mission, il fera la connaissance d’Artemis — une Amazone de Bana-Mighdall à la recherche de l’Arc de Râ que Black Mask a subtilisé — et de Bizarro — un clone raté de Superman que le super-vilain a récupéré. Ensemble, ils réussiront tant bien que mal à combattre et à mettre un terme à la menace.

Au fil de leur mission, Artemis et Jason Todd vont se lier d’amitié ; mais Bizarro restera quand même un sujet d’inquiétude pour les deux personnages. En effet, malgré son aide précieuse, il reste un clone instable et terriblement puissant. Alors, après avoir mis fin aux plans de Black Mask, l’ancien-Robin et l’Amazone trouvent des images de Bizarro où ils tuent tout un tas de scientifiques après s’être mis en colère. Ils décident alors d’éliminer le « monstre » avant qu’il ne les élimine eux. Mais en discutant un peu avec Bizarro, Jason se rend compte qu’il est conscient de ses erreurs et qu’il cherche à devenir meilleur aux côtés des deux jeunes héros. Il se ravise alors, ce qui permettra à une véritable amitié de se former entre les trois protagonistes.

Le deuxième arc débute lorsque l’Arc de Râ — qu’Artemis recherche désespérément — commence à faire des dégâts au Qurac, un pays fictif du Moyen-Orient. On en apprend alors un peu plus sur l’Amazone et sur son passé. Les personnages se retrouvent dispersés au beau milieu d’une guerre : Bizarro se retrouve aux côtés de migrants, Red Hood rencontre le chef politique du pays et Artemis arrive parmi des gens qu’elle connaît bien : des Amazone de Bana-Mighdall ! J’évite de vous spoiler la suite en passant directement à la fin de l’arc : après avoir utilisé toute sa force, Bizarro va mal ! Et le seul capable de le sauver est celui qui l’a créé : Lex Luthor ! Ce dernier arc met donc en scène la relation des personnages du point de vue du clone de Superman, et montre les liens forts que le trio a forgés au cours de leurs aventures.

Sincèrement, la série est vraiment de bonne qualité. Scott Lobdell nous montre des personnages intéressants qui évoluent les uns avec les autres. Qui plus est, contrairement à la première série — parue lors du New 52 — qui nous présentait trois héros lambda (pour ceux qui l’ignore, il s’agissait de Red Hood, Arsenal et Starfire) ; ici, on a droit à un ancien-Robin, une Amazone et un clone raté de Superman. En d’autres termes, on a droit à une Trinité de second couteau, un poil plus borderline que leur « modèle/mentor » ; et ça, c’est très plaisant !

Côté dessins, pas grand-chose à y redire : Dexter Soy crée des images très belles et dynamiques. On a même droit à un chapitre de Kenneth Rocafort qui, comme à son habitude, fait du super boulot. Enfin, le chapitre 7 est illustré par Mirko Colak, qui propose un travail un tout petit peu en deçà, mais loin d’être mauvais. Enfin, Veronica Gandini est à la colorisation, et c’est tout simplement magnifique. Elle propose des couleurs à la fois sombres et vives, qui rajoutent encore plus de dynamisme et de formes au travail de Soy.

En toute honnêteté, je trouve dommage qu’Urban ne les propose pas. Peut-être que le personnage de Red Hood n’est pas assez célèbre, ou pas assez rentable. Mais personnellement, je pense qu’il aurait mieux valu à Urban de proposer les Récits Complets plus vieux que le Rebirth (comme celui sur Nightwing, Len Wein ou Poison Ivy) dans des « Récit Complet Hors-Série » — comme ils l’ont fait avec Justice League Ascension, par exemple. Cela leur aurait permis de proposer une plus grande partie du catalogue du Bat-Verse de Rebirth dans les Récits Complets « classiques ». Après, rien n’est encore fini, et peut-être proposeront-ils cette série dans un futur proche ! En tout cas, je l’espère et je pense qu’elle le mérite amplement !

Sur ce, à dans deux semaines pour une nouvelle review !


  • Titre: Red Hood and The Outlaws – Vol2
  • Broché: 144 pages
  • Editeur : DC Comics
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 1401273998
  • ISBN-13: 978-1401273996

    
HISTOIRE
80%
    
DESSIN
90%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
80%
    
AMBIANCE GLOBALE
80%

Inline
Inline