Enfin! Me direz-vous. Eh ben, je vous dirai la même chose ! Il était temps !

Pour être franc, Low continue d’être l’une de mes séries préférées d’un point de vue visuel mais, du point de vue narratif, elle perd de l’intérêt. J’ai commencé cette série en même temps que Descender et, si ce dernier a su grandir et s’étoffer, je trouve que Low commence à s’essouffler ! Avec beaucoup de promesses sur un univers relativement riche, on se concentre sur des histoires qui sont, à force, redondantes : le pardon, le salut, la vengeance, la quête du meilleur, etc. Il y aurait pourtant tellement mieux à faire pour donner un « renouveau » à la série. J’en suis un peu déçu…

Dans ce volume, les rivalités sont explorées dans une succession d’épisodes, sans le ton introspectif ou philosophique qui apportait une certaine densité lors des volumes précédents. Certains des personnages principaux n’ont pas survécu, ce qui entraîne une accumulation de tension qui justifie le rythme frénétique et explosif de ce Tome. Mais malheureusement, c’est tout ! Mettant l’accent sur ce que l’espèce humaine a de pire à offrir, ce quatrième Tome est loin de l’esprit que j’ai trouvé dans les précédents, où l’optimisme excessif de l’un des personnages me rendait complément fou. Optimisme qui a propulsé une série d’événements chargés d’espoir que Remender, en temps que marchant de bonheur, s’est fait un grand plaisir d’écraser à chaque page.

Oscillant dans le ton et l’équilibre, jusqu’à présent c’est une série plutôt étrange et inconstante, qui laisse ouvertes des lignes narratives qui, je l’espère, seront récupérées plus tard. Je continue cette série car c’est, malgré tout, graphiquement sublime. Le mélange entre fonds marins et technologie futuriste est parfaitement rendu, les couleurs nous livrent des planches parfois improbables, mais fascinantes. Pour moi, le véritable intérêt de ce volume, relativement court, est surtout son cliffhanger qui ouvre d’énormes possibilités. À voir ce qui en sera fait dans les prochains Tomes.

 

Un second avis chez L’étagère imaginaire 

 


  • Titre: Low – Tome 4
  • Editeur : Urban Comics Editions (23 février 2018)
  • Collection : Urban Indies
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1026811909

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
85%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
80%
    
AMBIANCE GLOBALE
85%


1 commentaire

Etagère imaginaire · 18 mai 2018 à 15 h 30 min

Mon ressenti à la lecture de ce tome 4 est a peu près le même que le tien. Plutôt accroché jusqu’au tome 3, ce quatrième, sans être mauvais me semble un peu faire du sur-place, surtout quand on connaît la chute du 3. Je suis assez pessimiste pour la suite bien que je considère Remender comme l’un des tout meilleurs scénaristes US.
Ma critique est ici: https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/03/26/derriere-le-brouillard/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline