Vampire State Building

86 étages, l’Empire State Building.

Terry et Ashley sont là pour faire la fête pour le départ en Afghanistan de Terry. Ce dernier n’est pas persuadé que ce soit l’idée du siècle, mais se laisse convaincre.

Leurs amis arrivent et tout le monde jette un œil sur la ville ! Ce n’est pas tous les jours qu’on peut surplomber Manhattan gratuitement !

Gratuitement, car oui, le père de Mary, une des amies, rénove le 75e étage, forcément ça ouvre des portes, et parfois certaines devraient rester fermées…

Au scénario, ANGE et Patrick Renault, au dessin Charlie Adlard ! Évidemment, je suis allé jeter un œil du fait que Mr Charlie « Walking Dead » Adlard était dessus. Globalement, le monsieur colle à l’histoire.

Enfermés dans un des plus prestigieux building de Manhattan, nos amis vont devoir survivre à des hordes de zombies de vampires ! Le côté horrifique est là, graphiquement ça fonctionne, bien que la mise en couleurs fasse perdre un peu de ce que j’apprécie chez Adlard.

Le scénario lui, à défaut d’être « ultra original », tient la route. Une sorte de piège de cristal avec des vampires. Forcément une série en 2 tomes, pas trop le temps de s’étaler sur les personnages et certains raccourcis font tiquer. Mais après tout, est-ce qu’on a envie de voir une histoire longue ? Pas vraiment ! Un point qui fonctionne, c’est la sensation de tension et de pression qui s’installe très rapidement et qui reste bien présente jusqu’à la fin ! Ça me rappelle un petit peu les téléfilms horreur qui passaient dans les années 90 à la Crypte show.

 

Série en 2 tomes dans laquelle l’ensemble fonctionne parfaitement bien, j’ai passé un bon moment de lecture alors que je n’en attendais rien de spécial !

 


 

  • Titre: Vampire State Building
  • Broché : 56 pages
  • Editeur : Soleil
  • Collection : Vampire State building
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : Multiple
  • Prix : 14,95€

    
HISTOIRE
60%
   
DESSIN
80%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
70%
    
AMBIANCE GLOBALE
70%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.