Urban Link – Tome 1

Urban Link – Tome 1

Faute au confinement, la gamme que j’attendais vraiment en ce début d’année a du être reporté, c’est donc le moment pour moi d’en parler !

Cette gamme que nous voyons debarqué en France sous le doux nom de Urban LINK se base sur la gamme DC Ink qui regroupe des romans graphiques orientés « teen ». Alors oui je sais, tu vas sans doute dire les romans graphiques ça veut tout et rien dire, c’est trop facile.

Certes, sauf qu’à mes yeux, ces titres là sont du roman graphique pour la simple et bonne raison est qu’ils ont été écrit et pensé pour sortir en un seul tome du moins pour 3 d’entre eux car le lancement de cette gamme n’est pas un “sans-faute”. Mais ça j’y reviendrai.

Pour le lancement, Urban ne débute pas avec un ou deux titres mais quatre ! Au programme, Raven, Catwoman, Harley et Black Canary.

Autant vous dire qu’à l’annonce des équipes créatives qui sont dessus, j’étais plus que content de voir ça débarquer ! Pour Catwoman, on retrouve Lauren Myracle et Isaac Goodhart, sur Raven, Kami Garcia et Gabriel Picolo, sur Harley, Mariko Tamaki et Steve Pugh. Pour Black Canary, on retrouve Brenden Fletcher, Annie Wu et Sandy Jarell.

De bien beaux noms, pour une bien belle gamme. Mais en détail, Urban LINK propose quoi ? Un nouveau format souple à rabats pour environ 200 pages et un prix de 14,50€. On va dire que le rapport qualité/prix est là. Mais qu’en est-il de la qualité des titres proposés ?

Ben on découvrir ça ensemble !

Catwoman – Under The Moon.

Un titre axé autour de Selina Kyle, logique n’est-ce pas ? Mais cette fois nous sommes bien loin de la célèbre et agile cambrioleuse, place à Selina adolescente. Soyez prévenus, vous n’allez pas lire une aventure à la sauce bat-verse, oubliez immédiatement. Le seul lien avec l’univers de la chauve-souris est l’arrivée de Bruce dans le titre mais je vous laisse découvrir tout ça.

Catwoman est un titre très actuel et à titre actuel, thématique actuelle. Extrêmement bien écrit, le récit est découpé en 3 parties avec à l’intérieur des sous chapitres qui leurs sont propres. Comme je vous l’expliquais, les thématiques actuelles sont évidemment mise en avant de façon intelligente. Et c’est clairement grâce à la plume de Lauren Myracle que le message passe aussi bien ; que ce soit de la femme battue à l’enfant maltraité en passant par le harcèlement, la dépression ou le suicide, chacun de ces sujets à un intérêt dans l’histoire et construit un personnage que l’on reconnaît et qui n’est au final pas si éloigné de celui du bat-verse classique.

Ce premier titre est très sympa et a l’avantage d’être très « impliqué ». La preuve en est avec les dernières pages où sont indiquées les assos de protection en lien avec le récit. Ça reste cependant un peu inégal : c’est rempli de bonnes idées mais parfois un peu maladroit, mais c’est graphiquement envoûtant et Selina Kyle est suffisamment bien écrite pour montrer un personnage fort avec lequel rapidement partir à l’aventure.

 

Bonus : Lire le chapitre 1 de Catwoman – Under The Moon

 

Teen Titans Raven : Alors là ! Y a MEGA crush ! Oui je m’adapte ! C’est LE titre que j’attendais le plus de cette gamme et il ne m’a absolument pas déçu ! Tout comme pour Catwoman, c’est une Raven « ado » que l’on va suivre, qui suite à un accident de voiture est obligée d’aller vivre chez sa tante.

Évidemment, la situation n’étant pas évidente à la suite de cet accident c’est une Raven profondément troublée que l’on va suivre. La « réinvention » du personnage par Kami Garcia est très bien faite, on retrouve l’essence même du personnage mais transposée à quelque chose de nouveau. C’est accompagné graphiquement par Gabriel Picolo pour qui je voue une admiration incroyable. Tout est en niveau de gris avec uniquement les couleurs de Raven, c’est sublime ! Vous devez absolument lire ce titre ! Si vous ne devez en prendre qu’un, choisissez celui-là !

 

Bonus : Lire le chapitre 1 de Teen Titans – Raven

 

 

Harley Quinn Breaking Glass : Évidemment qui dit DC dit Harley Quinn. On ne pouvait pas y couper et je vous avoue y être allé à reculons parce que j’en peux plus de Harley, entre les séries, les films, les comics de films, c’est overdose ! Je n’étais pas très chaud pour lire ça malgré le fait que Mariko Tamaki soit sur le titre.

Mais j’ai feuilleté et c’est graphiquement que ça m’a donné envie, sans vous bassiner des heures, ça a été une très bonne surprise, une histoire avec Harley que j’ai pris plaisir à suivre, pas une Harley dépendante d’un Joker ou d’un Batman pour exister, une Harley naïve et jouasse qui découvre un peu la vie. Et la vie ce n’est pas la joie à chaque fois !

Harleen debarque a Gotham chez sa grand mere qui est malheureusement décédée, elle sera receuilli par Mama un Dragqueen aussi drole qu’attachant ! Mais au même titre que les deux précédents, Harley Quinn Breaking Glass aborde à son tour des sujets d’actualité, que ce soit l’injustice sociale, la violence, l’intolérance. Tout est encore mis en lumière dans ce titre et de façon intelligente.

Mon dieu ! Un 3/3 mais cette gamme déchire tout ! Oui mais non ! Il y a malheureusement et en même temps heureusement un quatrième titre !

 

Bonus : Lire le chapitre 1 de Harley Quinn – Breaking Glass

 

 

Le Black Canary – New Killer Star : Pourquoi « malheureusement » ? Alors clairement ce n’est pas un mauvais récit. C’est un choix assez bizarre, pour lequel je suis mitigé. Tout d’abord parce que dans la gamme VO Urban Ink il existe un titre Black Canary dans la veine des 3 précédents et que je pensais sincèrement lire celui-là alors qu’en fait, pas du tout !

Il s’agit de l’histoire Black Canary déjà publiée dans le tome Birds of Prey : Black Canary ! Oui voilà le « malheureusement » ! À mon sens, c’est une erreur car le titre a une orientation qui tranche totalement avec les 3 autres. Il est vraiment dans cette gamme de comics « adulte » alors que le Urban Link se veut « Young adult ». Globalement l’histoire se tient, c’est graphiquement très joli et on suit Black Canary et son groupe de rock à travers un road trip semé d’embuche. Il s’avère cependant que je n’ai pas réussi à l’apprécier autant qu’il le mérite à cause de ce sentiment de déjà-vu.

 

Bonus : Lire le chapitre 1 de Black Canary – New Killer Star

 

Du coup, il y a quand même un « heureusement ». Ceux qui n’ont jamais lu le titre dans sa version cartonnée peuvent se prendre ce format-là pour moins cher. C’est clairement pour moi le titre que je recommanderais le moins pour ce lancement ! Par contre les trois autres, les yeux fermés !

Vous l’avez donc compris c’est un label plutôt prometteur avec déjà quelques titres annoncés pour 2020 mais qui vont certainement avoir du retard dû au #trucdontonditpaslenomtellementtoutlemondenouslerabache

Avec au programme pour ne citer que ceux qui me tente : Middlewest, Supergirl – Being Super, Wonder Woman legendary et Shades of Magic – The Steel prince !

Avec l’espoir de voir arriver d’autres séries déjà parues en VO qui ont l’air relativement prometteuses !

Et vous, cette gamme vous tente ? Vous en avez déjà lu ?

 


      • Titre: Teen Titans – Raven – Harley Quinn – Breaking Glass – Catwoman – Under The Moon – Black Canary – New Killer Star
      • Broché : 200 pages en moyenne
      • Editeur : Urban Comics
      • Collection : Urban Link
      • Langue : Français
      • ISBN-13 : Multiple
      • Prix : 14,50€ le titre

HISTOIRE
90%
DESSIN
90%
COLORISATION
95%
CARACTÉRISATION
95%
AMBIANCE GLOBALE
90%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.