Orcs & Gobelins T9 : Silence

Orcs & Gobelins T9 : Silence

Déjà le Tome 9 pour Orcs & Gobelins, avec Silence. Quand on pense que ce devait être une série limitée, il y a de quoi se dire que le lectorat, et la qualité, sont au rendez-vous. Je dois avouer que, pour ce neuvième Tome, voir en couverture les noms d’Olivier Peru et de Stéphane Créty, ça donne envie!

Les vieux Orcs, ça n’existe pas. Ils se sont tous fait égorger ou trucider sur un champ de bataille. À l’exception de Yudoorm, une force de la nature qui résiste encore à la mort et qui a gagné toutes ses batailles. Surnommé Silence, il va conduire sa compagnie sur la piste d’une secte d’écorcheurs. Mais son grand âge n’a pas laissé Silence indemne.

Il voit les fantômes de sa défunte famille. Mais il peut compter sur le soutien de Freill, son vieil ami Gobelin, à la fois guérisseur et empoisonneur, qui lui permet de s’imposer encore face à des Orcs plus jeunes, qui parfois contestent son autorité. Brillant stratège, il va devoir user de toute sa ruse contre les écorcheurs. Et quitte  en finir, que ce soit debout, les armes à la main.

Olivier Peru sait y faire. Avec un pitch somme toute assez récurent dans la série, d’Orc vainqueur de toutes ses batailles cherchant la vengeance pour les siens, il réussit à proposer une histoire où l’on ne s’ennuie pas. Silence s’avère être un personnage monolithique, à la caractérisation affirmée, mais sans grande surprise. C’est un Schwarzenegger vert, quoi! Pour peu, on s’attendrait à  l’entendre nous débiter du “je reviendrai” toutes les 10 pages.

Pour le coup, Freill est plus intéressant, même s’il reste, lui-aussi, dans son rôle de Gobelin. Et pourtant, malgré ces personnages assez figés dans leur caractérisation, l’histoire est prenante. On a envie de savoir ce qui est arrivé à Yudoorm. Comment il en est arrivé à être un très vieil Orc, comment il a gagné ses combats, ce qui est arrivé à sa famille et quelle est cette putain de secte d’écorcheurs?! C’est tout l’art du conteur.

Et en B.D, tout conteur a besoin d’un dessinateur. Stéphane Créty assure un job sans anicroche. Ses paysages sont superbes, ses personnages sont exactement à la bonne place dans la bonne case avec la bonne mise en page. On a toujours ce dessin un peu “exagéré” propre à l’univers des Terres d’Arran, mais bon, c’est des Orcs et des Gobelins qu’on nous présente la plupart du temps. On ne va pas s’attendre à du photoréalisme.

Petit mot au passage sur les couleurs d’Olivier Héban, sur lesquelles il n’y a, non plus, rien à redire et s’intègrent parfaitement.

Encore un bon cru que cette cuvée N°9 d’Orcs & Gobelins, qui se confirme vraiment comme ma série préférée des Terres d’Arran.


  • Titre : Orcs & Gobelins T9 : Silence
  • Album: 56 pages
  • Editeur : Soleil
  • Collection : Heroïc Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-302-08937-2
  • Prix : 14,95€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.