Elfes – Tome 28

Elfes – Tome 28

Bonjour et bienvenue à tous ! Retour dans les Terres d’Arran cette semaine, avec le tome 28 des Elfes, paru le 21 octobre dernier ! Pour rappel, le troisième tome de chaque cycle présente les Elfes Blancs !

Ici, On poursuit l’histoire d’Alyana et de l’Orkelin La Poisse, après les aventures qu’elle a vécues dans les tomes 18 et 23 de la collection. Alors que la jeune elfe a rejoint la cité Blanche, les déboires qu’a entraînés sa recherche des géants de pierre et ses pouvoirs hallucinants apportent au conseil des elfes blancs une certaine peur quant à sa présence ici, voire même à son existence elle-même. Profitant de la perte des pouvoirs d’Alyana, Ascentill, le doyen du conseil décide d’assassiner Alyana avant qu’elle ne prenne le pouvoir ou qu’elle ne récupère ses capacités hors du commun. Ce n’est cependant pas au goût de tous les elfes blancs du conseil, ce qui entraînera une tentative de coup d’État de la part du vieil elfe, qui se servira d’anciennes armes maudites pour prendre le pouvoir et tenter d’arrêter Alyana une fois pour toutes. Le conseil ayant fermé ses frontières et empêchant quiconque de quitter la cité, Alyana et La Poisse vont être contraints de fuir vers l’intérieur et se cacher au beau milieu de leurs ennemis.

L’histoire d’Olivier Peru est finalement assez convenue (un méchant doyen veut garder le pouvoir et ne pas le céder à une nouvelle venue, malgré ce qu’elle pourrait apporter), mais elle a le mérite de nous en apprendre un peu plus sur les secrets que cache le monde des elfes Blancs, sur lequel nous n’en savons que très peu, après tout. Les dessins de Stéphane Bileau sont assez sympathiques mais ils manquent parfois cruellement de détails et de lisibilité. Heureusement, les couleurs d’Élodie Jacquemoire apportent une lumière et un charme à l’ensemble.

Ce tome marque par ailleurs la fin de la trilogie d’Alyana commencée au tome 18 des Elfes. Personnellement, je ne me suis pas réellement attachée à la jeune elfe et donc, je ne suis pas trop triste de la quitter (encore moins en sachant qu’on la reverra peut-être encore plus tard, la fin du tome laissant penser que nous suivrons l’un de ses proches dans les tomes à venir). En vérité, celui que je suis le plus triste de quitter, c’est La Poisse, l’orkelin, que j’avais particulièrement apprécié dès sa première apparition et qui continue d’être ici un personnage aussi amusant que touchant. J’espère sincèrement que nous le retrouverons dans un prochain tome des Terres d’Arran.

Contrairement à la plupart des récits de ces collections, le récit n’est pas indépendant et nécessite d’avoir au moins lu les deux précédents tomes (si ce n’est tous les tomes des Elfes Blancs, voire toute la série des Elfes) et sera difficilement abordable par les néophytes ! Même moi qui ai lu les précédents tomes suis resté assez décontenancé de prime abord. En effet, je pense qu’il manque clairement une page de récapitulatif sur les tomes qui ont une histoire liée à de précédents opus. Car, au final, ici, les récits qu’il faut lire pour pleinement entrer dans cette histoire sont originellement parus en septembre 2017 et en mars 2019 (soit il y a plus de trois ans pour le premier et il y a un an et demi pour le second). En fait, les publications des tomes des Elfes sont bien trop séparées pour permettre une réelle immersion dans le récit sans être forcé de tout relire à chaque nouvelle parution, et un simple encart résumant ce qui s’est passé dans les épisodes précédents pourrait ne pas être de trop, je pense.

C’est donc un tome que je conseille aux gros fans de la série des Elfes (et mon principal conseil sera avant tout d’au moins relire les tomes 18 et 23 pour pleinement en profiter), mais que je ne peux pas décemment conseiller à des néophytes, car bien qu’il apporte une belle fin à cette trilogie, il n’a d’intérêt que pris dans l’ensemble de la série et non pris séparément.

Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre : Elfes 28
  • Album: 56 pages
  • Editeur : Soleil
  • Collection : SOL.FANTASTIQUE
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2302089327
  • Prix : 14,50€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.