Nains – T21

Nains – T21

Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, après un petit passage chez les Mages hier, on retourne dans les Terres d’Arran faire un tour du côté des petits barbus avec la sortie chez Soleil, le 27 octobre dernier, du 21ème tome des Nains, s’intéressant à Ulrog de la forge !

On le verra tout de même au cours de l’histoire, ce tome s’intéresse, au travers d’Ulrog, à toute la famille de ce dernier, et donc à la lignée de Redwin. L’histoire commence tandis qu’Ulrog, le premier fils de Redwin, est accusé de trahison. Son seul moyen de sauver sa tête est de parvenir à entrer dans le conseil de l’Ordre de la Forge, et pour ce faire, il doit prouver qu’il est l’un des meilleurs forgerons qui ait jamais foulé les terres d’Arran. Mais afin d’y parvenir, il devra d’abord trouver quelqu’un d’assez puissant pour réussir à contrôler la puissance de ses runes… Et qui de mieux placer pour ce rôle que son propre frère cadet : Jorun !

Nous allons donc suivre la quête d’Ulrog pour retrouver son frère, puis sa tentative d’alliance avec ce dernier, avant d’enfin voir l’épreuve qu’ils devront relever pour accéder à une place au conseil. Du haut de ses 64 pages et de ses nombreuses péripéties narrées, autant dire que ce tome est sacrément complet ! L’ouvrage est très sympathique en soi, et je pense qu’il pourra plaire sans souci à des néophytes (même si je ne peux que conseiller de lire toute la saga). Mais force est de constater qu’une fois replacé dans l’entièreté de la série Nains, il devient juste excellent. Qui plus est, il fait de nombreuses allusions à toute la collection, notamment au travers des nombreux personnages que l’on y rencontrera : tout d’abord, Ulrog et Jorun, mais aussi Torun, la Légion de fer, Brum des Errants (tome 14), Tala et les sœurs de Vaha (tome 16), sans compter Gurdan (tome 17), et surtout Redwin, le tout premier nain que nous avons rencontré dans cette collection il y a maintenant plus de six ans, et qu’on avait aussi pu apercevoir dans la série Elfes lors de la guerre contre Lah’saa. On sent que Nicolas Jarry se fait plaisir avec l’univers qu’il a mis en place depuis quelques années.

Au scénario, on retrouve comme toujours Nicolas Jarry, l’auteur attitré de toute la série. Il poursuit ici d’étendre l’univers des terres d’Arran ainsi que les récits de la famille de Redwin. Côté visuel, on retrouve le même illustrateur que pour tous les autres opus consacrés aux nains de la Forge, Pierre-Denis Goux, dont les illustrations sont magistralement mises en couleurs par Julia Pinchuk, qui avait déjà officié sur le tome 17 des Nains, ainsi que sur le tome 13 d’Orcs & Gobelins, une autre série des terres d’Arran. Le tout, comme souvent, est franchement très beaux, surtout au vu des paysages majestueux, du dynamisme incroyable des combats, et des personnages aussi charismatiques qu’attachants !

À titre informatif, sachez qu’une édition en noir et blanc est parue le même jour. Je n’ai pas pu mettre la main dessus, personnellement, mais je préférais tout de même la mentionner. L’ouvrage, en plus d’être en noir et blanc, est aussi plus grand, contient quelques pages de plus et est donc plus cher de quelques euros !

Bref, si vous lisez la série Nains, je pense ne pas avoir besoin de vous dire de vous jeter sur ce tome. Et si vous ne la lisez pas, je ne peux que vous conseiller de foncer y jeter un œil, tant elle est agréable et intéressante à lire !

Sur ce, à bientôt pour une nouvelle review !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.