Deadpool – La Collection qui Tue (tomes 10 et 11)

         Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, on repart voir la collection Hachette Deadpool – La Collection qui Tue, avec le cinquième envoi, comprenant les tomes 10 et 11 !

 

Le premier présente deux récits liés de Cullen Bunn : La Nuit des Morts-Vivants et Le Retour du Deadpool-vivant. Deux intrigues sombres et pourtant très drôles, se déroulant dans un monde parallèle dans lequel les zombies ont envahi la Terre. Un peu à la manière de Rick Grimes dans la série de comics The Walking Dead, Deadpool se réveille plusieurs jours après l’invasion. Le monde est déjà en ruine et les super-héros sont tous morts (probablement boulottés par une horde de morts-vivants). Wade Wilson est donc le dernier héros sur Terre et c’est à lui de trouver un moyen de sauver le monde !

         Bien entendu, comme toujours avec Deadpool, rien ne va se passer comme prévu et les morts seront nombreux sur son chemin. Et Wade va découvrir petit à petit qu’il est peut-être bien plus impliqué dans cette histoire qu’il ne le croit…

         Je ne peux malheureusement pas trop vous parler de la suite sans vous spoiler la fin du premier, car Le Retour du Deadpool-vivant repose entièrement sur la résolution du premier récit de Bunn. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il réussit parfaitement à prendre à contre-pied la fin de La Nuit des Morts-Vivants pour créer un nouvel enjeu et un nouveau statu quo. Malgré le sérieux de ces titres, Cullen Bunn n’oublie pas que si la tragédie fait partie du code génétique d’un bon comic de Deadpool, l’humour y a aussi une très grande place. Et l’auteur parvient à gérer avec brio le parfait mélange des deux.

         Du côté du style graphique, tout le comic est en noir et blanc avec quelques rares détails en couleurs (principalement Deadpool et les giclées de sang). La première histoire est illustrée par Ramon Rosanas et la seconde par Nick Varella. Même si les dessins du premier sont déjà très bons, j’ai tout de même une légère préférence pour ceux du second artiste. Quoi qu’il en soit, le tout est vraiment magnifique et possède un style tout particulier qui le rend vraiment beau à lire. Si on ajoute à ça les deux intrigues parfaitement menées par Cullen Bunn, on obtient un superbe ouvrage aussi intéressant artistiquement que scénaristiquement !

Le second tome de l’envoi, quant à lui, nous présente la suite de Cable and Deadpool, avec les chapitres 7 à 12 de la série. Après les événements survenus dans les précédents épisodes (dans le tome 19 de la collection, reçu lors du premier envoi), Cable a construit une cité parfaite sur Providence et il répand la bonne parole. Malheureusement, certains n’apprécient pas qu’on leur dise quoi faire (particulièrement les leaders des grandes organisations et des grandes puissances du monde) ! C’est pourquoi beaucoup de gens le surveillent de près, et d’autres sont déjà prêts à passer à l’action. C’est l’occasion pour Fabian Nicieza de faire intervenir des personnages et des équipes plus ou moins célèbres de l’univers Marvel, tels que le Chat, le S.H.I.E.L.D., le Six-Pack, M.O.D.O.K, mais aussi et surtout les X-Men.

         Pendant ce temps, certains groupes de l’ombre emploient Deadpool dans le but de récupérer des artefacts qui permettront de mettre à mal Providence et les plans messianiques de Cable. Sur sa route, il devra bien entendu faire face à tout un tas de mercenaires engagés pour les mêmes raisons que lui. Le récit est bourré d’action, de complots politiques et de quelques notes d’humour : la recette parfaite pour passer un bon moment devant les aventures de Cable et Deadpool !

         Et au niveau des visuels, Patrick Zircher nous donne le meilleur de lui-même et nous propose des illustrations tout aussi splendides que dynamiques. Personnellement, j’adore son style et la lecture de ce tome n’en est que plus plaisante. Par ailleurs, les encrages de Rob Ross et de M3th, ainsi que les couleurs de Shane Law, Kevin Yan et Gotham Studios ne font que renforcer la beauté des dessins.

         En somme, c’est une nouvelle fois un envoi d’une excellente qualité, les deux tomes proposant une lecture des plus agréables, parfait pour passer un bon moment avant l’arrivée du sixième envoi.

 

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !

 


  • Titre: Deadpool – La Collection qui Tue (tomes 10 et 11)
  • Album: 184 pages (10), 144 pages (11)
  • Editeur : Hachette Collection
  • Collection : Deadpool – La Collection qui Tue
  • Langue : Français
  • Prix : 12,99€
 

    
HISTOIRE
95%
   
DESSIN
95%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.