Ao Ashi T1 – T2

Ao Ashi T1 – T2

Première parution pour Mangetsu (branche mangas de Bragelonne), Ao Ashi fait presque figure d’ovni dans le catalogue dévoilé par son directeur de collection, Sullivan Rouaud. Titre ultra accessible et multi orienté, Ao Ashi a tout d’un futur carton, et c’est tout ce qu’on souhaite à ce nouveau tentacule de Bragelonne.

Ashito Aoi est le collègien le plus doué au foot de sa ville. Alors qu’il est en train de jouer un match pour la qualification de son équipe a la coupe Shikoku départementale, notre adolescent Ashito nous fait une Zidane 2006 (pour les non connaisseurs, c’est son coup de tête sur le torse de Matterazzi) en plein match, se fait expulser, et son équipe perds. Bon, si c’est pas inspiré de ce match, c’est une sacrée coïncidence.

Mais dans les gradins se trouvais Tatsuya Fukuda, ancienne gloire du foot Japonais, maintenant entraîneur des U18 du Tokyo City Esperion FC. Et si tous ces termes vous sont étrangers, c’est expliqué dedans. Et c’est ainsi que débute l’histoire d’Ao Ashi qui va suivre l’ascension  d’Ashito dans le foot.

Yûgo Kobayashi nous gratifie de magnifiques dessins tout au long de ces deux premiers tomes, au trait hyper dynamique pendant les actions et aux visages ultra expressifs de ses protagonistes. On notera une excellente lisibilité et compréhension sur les phases de terrain, indispensable au déroulé du titre. L’auteur propose également un bon équilibre au niveau du scénario, ne faisant pas passer le foot au premier plan et misant aussi sur la profondeur de ses personnages. Le jeune Ashito est plein de fougue, persévérant, naïf, doué avec le ballon, intelligent, un peu foufou mais plein de valeurs. Le reste de la galerie n’est évidemment pas en reste et c’est ce qui permet vraiment à ce titre de se démarquer. On frissonne quand Ashito marque, mais on est aussi touché par ses émotions, son comportement et l’ensemble des personnages. Et on y retournes pour ça, une vraie proximité s’installe avec le lecteur et que même si il virait catcheur au 8ème tome, on le suivrait.

La grosse force du titre pour moi est qu’il est vraiment lisible par tous. Les plus jeunes profiteront de l’aspect foot avant tout et type shonen avec la progression du héros, les ados et adultes profiteront des intéractions et de la profondeur en plus. Mangetsu tape très fort pour son premier titre d’autant plus que les deux premiers tomes sortiront le même jour et quatre autres avant la fin de l’année. Le succès se profile.

SPOILER


Spoiler
Quel plaisir de découvrir la personnalité virevoltante d’Ashito dans ce premier tome alors qu’il se fait réperer par Fukuda. Son frère lui donne l’argent lui permettant de rejoindre Tokyo et de participer aux sélections U18. Il découvre évidemment un autre niveau et devra s’adapter afin de passer la première étape. Il continuera et la dernière étape est d’affronter l’équipe U18 du Esperion FC. Ainsi se termine le premier tome.

Le deuxième commence donc très fort par cette confrontation au cours de laquelle Ashito sera bien bousculé, d’autant plus lorsque son équipe apprendra que les U18 jouent en formation inversée et qu’ils sont à mille lieux de leur niveau. Son équipe perdra la partie mais réussira tout de même à inscrire un but dans les derniers instants dans un ultime instant de symbiose avec ses partenaires après une partie endiablée menée par le défenseur adverse, lui même issu de cette sélection l’année précédente. Dans les dernières pages, Ashito réponds aux questions du staff du club avant leur ultime décision, à découvrir dans le tome 3, déjà en ma possession mais qui attendra sa sortie pour la publication de la critique !


 

  • Titre: Ao AShi
  • ÉditeurMangetsu 
  • LangueFrançais
  • ISBN-13978-2382810460
  • Prix : 6.90€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.