Je l’ai confessé dans la rubrique “Coup de pouce“, j’ai complètement zappé la sortie du quatrième Tome de Zone 57. Mea culpa, mais je me suis rattrapé et j’ai passé commande pour vous proposer cette chronique alors que la campagne de financement de l’album cartonné est toujours en cours.

À la fin du Tome 3, nous avons laissé Bertrand Keuftérian dans le rôle de contact avec les aliens et sauveur de l’humanité. C’est pas peu dire. Dans ce Tome 4, il va justement devoir prouver qu’il est bien celui qui sauvera la Terre et, pourquoi pas, les aliens. Assisté de Wourcht, un alien civilisé, il s’opposera à Kotcheï qui est…

Non! Ce serait trop facile et ça vous spoilerait toute la conclusion de la saga. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça et que Carlos Rodrigo nous pond une conclusion qui part dans tous les sens. Et on se dit que c’était certainement prévu depuis le début des Aventures de Bertrand Keuftérian, il y a maintenant 10 ans. On passe donc d’un twist de scénario à l’autre dans cet ultime volume de Zone 57. Ultime? C’est ce que j’ai compris en lisant la postface des auteurs.

Droit de réponse : Messieurs les auteurs, nous attendons une information claire et précise de votre part. Y aura t-il une suite?

Je m’emballe? Oui et non. Vous savez que nous suivons ce French comics depuis nos débuts et que c’est une série que nous apprécions. Et je dois avouer que la dernière case me laisse pantois, me faisant dire : “Quoi?!! Mais c’est quoi ce bordel? Il manque des pages, j’ai une édition tronquée, est-ce que vous avez besoin d’un nouveau scénariste pour la suite?” Eh oui, la conclusion est un peu abrupte et on a vraiment envie d’en voir plus…

…Comment? On me dit dans l’oreillette que la version album de Zone 57, actuellement disponible en financement participatif, contiendra un épilogue inédit. Ah, y’a pas à dire, ils savent y faire!

Sinon, niveau dessin, on en pense quoi? Que du bien. Voilà, merci madame et à la revoyure.

Oui, je ne vais pas m’étendre sur les qualités graphiques dont fait preuve Guigui, euh, Guillaume Matthias sur la série. C’est SON bébé et il maîtrise son trait et ses personnages. Je dirais juste que les couleurs sont un peu psychédéliques parfois, en concordance avec le scénario, et que la palette utilisée me semble plus grande que précédemment. Ça nous donne, sur certaines pages, des effets qui renforcent la narration graphique. À petite dose, ça passe bien.

Vous l’aurez compris, j’aime toujours autant cette série et la perspective qu’elle s’arrête me fait ch… me gonf… m’ennuie profondément. Donc, si vous aimez les trucs un peu barrés, la science-fiction, les productions Made in France et les mirabelles, foncez, au choix, sur les fascicules ou sur l’album cartonné.


  • Titre: Zone 57 – Tome 4
  • Album: 36 pages
  • Editeur : Webellipses
  • Collection : Phylactères
  • Langue : Français
  • Prix : 5€

    
HISTOIRE
90%
    
DESSIN
90%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%

Catégories : Reviews VF

1 commentaire

Guigui · 21 juin 2019 à 14 h 23 min

Merci tout d’abord de nous avoir autant soutenu. Ça fait super plaisir de voir que vous avez autant apprécié. D’ailleurs vous avez eu du bol d’avoir pu commander le dernier numéro car nous sommes déjà en “sold out”. Alors pour répondre à votre question : non, désolé, pour l’instant il n’est pas prévu que nous fassions une suite. Car même si nous aurions des idées pour de nouveaux arcs narratifs, nous pensons qu’il est préférable de s’arrêter là. D’autres projets tout aussi barrés verrons le jour, soyez sans crainte (on vous tiendra au jus). Et si jamais Netflix ou Amazon se lancent dans une adaptation TV de la BD, soyez sûr que l’appât du gain nous fera alors continuer 😉

Les commentaires sont fermés.