Et si on parlait de filles? Je vous vois venir, bande de coquinous… Ce n’est pas de ça que nous allons parler, mais plutôt du Tome 1 de V Girls : Incantare, une toute nouvelle série. Comme dans V, la série télé culte, le V, c’est pour Victory.

À l’aube de la seconde guerre mondiale, les Nazis, Hitler en tête, cherchent un moyen sûr et certain de prendre l’avantage sur leurs ennemis. Comme souvent évoqué, ils se penchent alors sur l’occultisme.

De son côté, Hedy Lamarr se trouve au milieu de ces recherches, son mari pro-nazi utilisant son potentiel filmographique pour attirer les puissances occultes. Eh oui, tout comme nous, les démons sont sensibles à la magie du cinéma.

Du glamour, de l’occultisme, des figures connues, un brin d’histoire, de l’action… Jean-Pierre Pécau nous offre un véritable blockbuster avec cette nouvelle série. Si le pitch à l’origine de l’histoire n’est pas sans rappeler un certain Hellboy, on s’en éloigne assez vite pour entrer de plain pied dans le Hollywood de l’avant-guerre. Car oui, Pécaud utilise comme personnage principal Hedy Lamarr (1914-2000) une VRAIE star Hollywoodienne ayant tourné sous la direction des plus grands. En plus, sa vie est déjà, en soi, un véritable roman, entre ses premiers films Européens, puis son émigration vers les États-Unis. Et que dire de son esprit! Si vous lisez cet article sur votre tablette ou votre téléphone, c’est en partie grâce à elle, car elle est l’inventrice d’un système de transmission encore utilisé aujourd’hui pour le wi-fi ou les ondes de téléphonie mobile. Eh oui! On apprend des choses sur Chroniques Comics!

Tout ça pour dire que ce Tome est bigger than life. Enfin, à peine. Le choix de l’héroïne et des autres personnages principaux pioche dans les célébrités de cette époque, mais surtout dans l’imaginaire collectif qui les accompagne (Hugues et Wells, pour ne citer qu’eux). C’est à se demander si l’auteur n’extrapole pas à peine pour nous livrer une histoire qui se dévore sans temps mort.

Au dessin, on retrouve Jovan Ukropina, un habitué des récits tournant autour de la seconde guerre mondiale (Wunderwaffen, Et si la France avait continué la guerre).Le dessin est beau, propre et travaillé juste ce qu’il faut pour être mis en couleurs aux petits oignons par Hugo Sebastian Facio.Il en va de même pour la mise en page qui fait la part belle à l’action par un découpage en nombreuses vignettes sur chaque planche. Au lieu de plomber l’action, bizarrement, ça aurait tendance à l’accélérer. Allez, juste quelques détails supplémentaires sur les dessins et une ou deux splashs pages et on atteint une osmose parfaite avec le scénario.

Je vais faire plus que vous recommander cette série, je vais vous conseiller de vous pencher dessus, de la feuilleter, puis de l’acheter et la lire. On retrouve une ambiance entre modernité et nostalgie qui donne envie de lire la suite au plus vite. Et vu la dernière page, ça va envoyer du lourd!


      • Titre: V Girls, L’Oeil du Diable, Tome 1 : Incantare
      • Album : 56 pages
      • Editeur : Soleil (21 août 2019)
      • Collection : Aventure
      • Langue : Français
      • ISBN-13 : 978-2-302-07757-7
      • Prix : 14,95€

    
HISTOIRE
95%
   
DESSIN
85%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%

Catégories : Reviews VF