Bonjour à vous !

Me voici aujourd’hui pour vous parler à nouveau de  Gleipnir.

Si le Tome 4 reste sympathique, il ne m’a pas semblé faire avancer le manga outre mesure. Le cinquième Tome, par contre, m’a un peu plus marqué et c’est pourquoi j’ai décidé de les regrouper dans cette même chronique.

Beaucoup d’informations et de protagonistes se développent au fil de ces deux Tomes. L’histoire en elle même commence à s’étoffer, mais je reste tout de même partagé sur le rythme du récit, qui me semble parfois trop lent et parfois trop rapide. J’ignore si le rendu est volontaire, afin d’atteindre rapidement un moment clé de l’intrigue qui permettrait de se poser un peu, ou si l’auteur ne souhaite pas en faire une série trop longue. Cela reste cependant trop bancal à mon goût dans l’état actuel.

La série est toujours en cours au Japon, avec 5 Tomes, et un animé est dores et déjà prévu prochainement aussi. Tout reste encore possible et je ne désespère pas, tant l’histoire reste, malgré tout intéressante, malgré son découpage.

Actuellement, après fermeture de ce cinquième Tome, nombre de personnages se sont affinés depuis leurs première apparition, notamment nos deux héros et la suite nous promet des éclaircissements sur les origines de la chasse aux médailles, ces fameux objets de convoitise autour desquels tourne le récit.

L’ambiance, également, m’a semblé bien plus sombre dans ce cinquième Tome, se rapprochant même d’un genre de « Survival », où la moindre erreur peut être fatale et ou chaque personne que l’on croise peut signer notre arrêt de mort.

C’est simple, une scène en particulier partage des similarités avec la désormais mythique entrée en scène de Negan dans le comics/série TV The Walking Dead.

Globalement, et ce depuis son premier Tome, Gleipnir surprend et tente différentes approches sans encore en assumer aucune.

Seul le dessin reste constant, avec toujours les mêmes défauts que j’avais pu noter dans les trois premiers numéros.

Pour finir, je vous conseille toujours la série, pour peu que vous soyez curieux, ou bien attendez la sortie de l’animé pour vous faire une idée. Après cinq numéros, Gleipnir à déjà posé certaines de ses cartes, mais je ne peux m’empêcher d’avoir la sensation que le chemin est encore long. Plein de chose restent encore à découvrir et si le succès est au rendez-vous, on peut espérer approfondir cet univers aussi étrange que passionnant qui, avec des mécaniques, certes récurrentes aux mangas populaires, à su se rendre original et susciter l’intérêt.

À vous de voir, donc, mais moi, j’attends la suite, évidemment !


  • Titre : Gleipnir T4 – T5
  • Tankobon broché: 192 pages
  • Editeur : Kana (9 novembre 2018)
  • Collection : Gleipnir
  • Langue : Francais 
  • ISBN : Multiple
  • Prix : 7,45€

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
75%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%

Inline
Inline