Walking Dead T33 – Épilogue

Ce n’est plus un secret pour personne : Walking dead, c’est fini! Finies les aventures de Rick, Negan et des hordes de zombies. Du moins en papier, la saison 10 de la série étant certainement en cours de diffusion lorsque vous lirez ces lignes. Néanmoins, l’équipe créative nous propose un épilogue à la série, sorti dans le Tome 33.

 

Ça fait maintenant un bon moment que les humains se sont installés dans la zone sûre. Tout ça grâce aux enseignements et à la volonté de feu Rick Grimes, élevé au rang de héros par la population. C’est pour ça que, lorsqu’il voit un zombie sur ses terres, Carl ne réfléchit pas : il le décapite séance tenante. Il faut dire qu’il a bien grandi, le petit Carl. C’est maintenant un solide gaillard à la barbe fournie, faisant ce qu’il a à faire pour protéger les siens : sa femme et sa fille. Sauf que dans le monde après Rick Grimes, les zombies sont devenus un bien matériel. Carl va donc devoir justifier son acte.

 

Robert Kirkman boucle sa série par un épisode qui dénote un peu avec le reste. Effectivement, peu d’action zombiesque, mais plutôt une rétrospective/introspection de ce qu’a été Walking Dead depuis son premier numéro. Ça parle beaucoup, ça gomme beaucoup les actes de Rick, pour l’installer au panthéon des héros américains. Même s’il n’est pas dupe et s’il a une vision qui semble terre-à-terre de son père, Carl le glorifie quand même, surtout aux yeux de sa fille. Le reste de l’histoire se concentre surtout sur une sorte de “que sont-ils devenus?”, passant de Negan à Michonne et d’autres personnages survivants. Un peu de mélancolie, une réflexion sur la nature humaine, voilà ce qui vous attend.

 

Cette mélancolie transparaît également dans le découpage des planches, très sobre. Charlie Adlard nous livre une vision de la nouvelle société installée dans la zone sûre ressemblant fortement à ce qu’on s’imagine de l’Oklahoma. Une société rurale, aux valeurs simples, attachée à ses terres et à la famille. Le noir et blanc est suffisamment doux pour proposer une lecture tranquille, sans se presser.

 

Un des atouts de ce Tome est également le long texte qu’adressent les auteurs aux lecteurs. Tout comme les fausses couvertures, prévues pour cacher le fait que la série était terminée. On y apprend [ou pas, selon qu’on soit fan, ou non] beaucoup de choses, et surtout pourquoi il y a eu cette volonté de cacher la fin de la série.

 

Qu’on aime ou pas, Walking Dead a été un phénomène éditorial indéniable, une licence mondialement connue. Pas de pincement au cœur, de mon côté, du moins, pour la fin de la série, que je ne suivais que de façon sporadique. Néanmoins, un gros respect pour l’œuvre et ses auteurs, qui nous ont offert une véritable aventure.

 


 

  • Titre: Walking Dead T33 – Épilogue
  • Broché : 144 pages
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Contrebande
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 978-2-413-02643-3
  • Prix : 13,50€

 

    
HISTOIRE
75%
   
DESSIN
85%
    
COLORISATION
--%
    
CARACTÉRISATION
80%
    
AMBIANCE GLOBALE
75%

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.