Shy – Tome 1

Shy – Tome 1

Quand le manga s’aventure sur les terres des super-héros,

ça donne un titre comme Shy. Découvrons ensemble ce que ça peut donner sur le Tome 1.

En l’an 20XX, chaque pays a son propre (super) héros. Là où la Russie a une saoulotte alcoolique et l’Angleterre une rock-star, le Japon se trouve affublé d’une collégienne toute timide : Shy. Malgré son jeune âge, elle fait de son mieux pour combler les attentes de ses concitoyens et être l’héroïne dont son pays a besoin. Malheureusement, elle se rend vite compte qu’elle ne peut pas sauver tout le monde et perd sa confiance en elle et ses pouvoirs, par la même occasion. Mais la rencontre de Teru Momijiyama (son alter-égo) avec Iko Koishikawa, blessée par sa faute, va la faire se remettre en question sur son rôle et ses obligations de héros.

Miki Bukimi, le mangaka [on va partir du postulat que c’est un homme, mais je peux me tromper] nous propose exactement ce qu’on peut attendre d’une version “manga” des histoires de super-héros. Si on a bien le côté super-pouvoirs, costumes et menace globale, le reste de la caractérisation des personnages et du traitement de l’intrigue est purement dans la veine manga. Ne vous attendez donc pas à un comic dont seul le trait emprunterait au manga. Vous voilà prévenus.

Les personnages, donc, remplissent tous les critères habituels : la jeune collégienne peu sûre d’elle, en plein doute existentiel et pour qui le moindre faux pas est un obstacle insurmontable. Ou insupportable? Oui, j’avoue, j’ai de plus en plus de mal avec ce trait de caractère commun à (presque) toutes les héroïnes de Shôjo. Ceci mis à part, l’intrigue se focalise donc sur l’amitié entre Teru et Iko, qui va vite devenir la victime du grand méchant de l’histoire et apprendre, de fait, l’identité secrète de sa nouvelle copine. On rajoute par-dessus le regard bienveillant de la poivrote Russe sur la jeune héroïne, une menace à l’échelle mondiale et hop! Le Shôjo devient un Shonen.

Là-dessus, on ajoute un dessin  énergique et précis, avec un gros travail sur les ombrages et l’encrage, à la mise en page fluide et précise et ça contribue encore à parler au lecteur par ses influences diverses. Tout en restant “manga” dans l’âme. C’est ce mélange des genres qui rend d’ailleurs ce titre agréable, car on n’arrive pas à le classer dans une case bien précise. Enfin, si, c’est un manga, mais au sens large de la terminologie.

Shy est donc un titre à la croisée des chemins qui, abstraction faite de quelques ficelles de caractérisation, est conçu pour plaire tant à l’amateur de manga qu’au lecteur de comics qui voudrait tenter autre chose. À noter que le Tome 2 sort en même temps que le Tome 1.


  • Titre: Shy – Tome 1
  • Broché : 192 pages
  • Éditeur : Kana
  • Langue : Shonen
  • ISBN-13 : 9782505089841
  • Prix : 6.85€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.