Rooster Fighter – Coq de Baston Tome 2

Rooster Fighter – Coq de Baston

Salut ma poule ! Pas de prise de bec, ici. On a picoré les graines pour faire pousser ce Tome 2 de Coq de Baston. Le constat est simple : on ne s’est pas fait plumer ! Tout le monde met la bouche en cul de poule et on entame le combat.

Trêve de calembours foireux, on se penche sur la suite des aventures de Keiji, notre fier coq combattant les Kijus. Et il commence avec une limace géante qui semble immortelle. Ça ne l’empêche pas de la Cocori-K.O-ter mais, en sauvant une humaine de la bête, notre poulet se fait embrocher. Et c’est le petit poussin vu à la fin du Tome 1 qui va s’occuper de Keiji, qu’elle appelle « mon chéri » et qui nous laisse présumer qu’il s’agit d’une poule. Et à propos de poule, une des ex de Keiji va débarquer pour régler ses comptes à notre coureur de jupons emplumés, ainsi qu’aux Kijus qui passent.

Passé le délire qui accompagnait le Tome 1, Shu Sakuratani peine un peu plus à accrocher le lecteur sur ce Tome 2. Si les idées sont là, notamment en ce qui concerne la caractérisation de Keiji, c’est sur le reste que ça prend moins. Sakuratani fait pourtant des efforts scénaristiques pour faire avancer son histoire, en développant les motivations de Keiji, mais aussi en faisant évoluer ses Kiju. L’adjonction de la poule bafouée revancharde est également une bonne idée, surtout lorsqu’elle se refuse à Keiji en plein rut. Ça fait partie des bonnes idées qui ne rehaussent pourtant pas le ressenti général à la lecture.

Au dessin, on reste dans la lignée du Tome précédent, avec des cases dynamiques en pleine page pour les combats et une standardisation de la mise en page pour les autres séquences. Cette fois encore, les Kijus sont assez inégaux dans leur représentation, mais le mangaka s’amuse vraiment à humaniser les mimiques et expression de ses animaux principaux. Ce qui me fait réaliser que les humains présents dans la série n’ont vraiment qu’une place secondaire, au point où on ne les remarque finalement pas.

Après un départ en fanfare sur une idée complètement loufoque, Coq de Baston a un peu plus de mal à convaincre avec ce second volume. Ça se lit facilement et la continuité de l’histoire ne présente aucun défaut majeur, c’est juste une impression générale, qui ne m’empêchera pas d’aller me faire secouer les plumes dans le Tome 3 !


  • Titre: Rooster Fighter – Coq de Baston Tome 2
  • Volume : 192 pages
  • Éditeur : Mangetsu
  • LangueFrançais
  • ISBN-13 :9782382810866
  • Prix : 7.95€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.