La Force de l’Ordre

D’habitude, je vous parle de comics/BD/Manga souvent dans le même style. Ça découpe, tranche, flingue à tout va. Eh bien, aujourd’hui, ce ne sera pas ça. On va parler d’une enquête ethno-graphique. Eh oui, lecteur, bienvenue sur Arte…

Enquête ethno-graphique, mais kézako? D’abord, le titre du roman graphique, La Force de l’Ordre, nous ramène à l’enquête menée par Didier Fassin, anthropologue, parmi des policiers de banlieue parisienne dans la seconde moitié des années 2000. Il a partagé le quotidien des flics de la B.A.C (Brigade Anti-Criminalité), de patrouilles, en interventions, en bavures. Car oui, ce qui résulte de cette enquête, ou du moins ce que nous en dit l’anthropologue, c’est que la plupart des flics de BAC sont racistes, voire haineux, violents et, disons-le, carrément un peu cons.

 

Comme pour le documentaire La Tentation de l’émeute (diffusé sur Arte, quand je vous disais qu’on allait se cultiver), l’auteur a un parti-pris et ne dévoile que la partie de l’iceberg qu’il veut bien mettre en évidence. Je vais nuancer un peu, sinon vous aller penser que, moi aussi, je ne suis qu’un facho.

J’habite en banlieue parisienne, dans le 93, pour être précis. Depuis plus de vingt ans. Autant dire que les quartiers, les cités, la vie de banlieue et ses habitants, je connais, tout comme leurs déboires avec la BAC. La police, je connais aussi. Des policiers, de BAC ou autre, j’en connais et leurs histoires, je les ai entendues. Je vais essayer d’être plus impartial que l’auteur.

 

Ce qu’il décrit, c’est la vérité, c’est ce qu’il a constaté dans les commissariats. Ce qu’il ne décrit pas, c’est ce qui a conduit les policiers à agir ainsi. Je ne leur donne pas raison dans toutes leurs (ex)actions, mais je trouve que, pour un anthropologue, il balance des faits sans jamais se pencher sur les causes, sur le poids psychologique du métier. Donc oui, c’est une enquête, mais une enquête à charge, dépourvue d’impartialité.

Dans ce volume, le dessin de Jake Raynal, très sombre et très encré s’adapte parfaitement au propos. Pas de fioritures, pas d’envolées graphiques. Un dessin froid et percutant qui renforce encore le propos de l’auteur.

 

D’ailleurs, il est à noter que l’enquête de Didier Fassin a été réarrangée par Frédéric Debomy pour s’adapter au format B.D. Le taf est bien fait et permet de fluidifier la lecture du volume.

 

Que tu sois pro ou anti flic, lecteur, je vais te conseiller de lire ce roman graphique. Tout d’abord pour ton enrichissement personnel, car quoi qu’on en pense, l’enquête de l’auteur a été réellement menée et dévoile une certaine vérité. Ça te permettra d’assister au quotidien de la police dans les banlieues et de le vivre d’un côté ou de l’autre.

  • Titre:  La Force de l’Ordre
  • Album: 104 pages
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Seuil
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 9782413012955
  • Prix : 17,95€

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.