Caboche

Caboche

« Je trouvais que boire ou se droguer à mort, c’était de la triche. La nature se donne assez de mal pour essayer de nous tuer sans qu’on l’aide, non ? »

Caboche chez Sonatine.

Une rencontre bien singulière avec Frank Amstrong, détective privé au fil du rasoir que ce soit professionnellement ou personnellement, pourtant ce dernier accepte une dernière mission qui finalement ser peut-être celle de sa vie…

Joshua Hale Fialkov nous entraine dans ce polar à la construction atypique, qui, si au départ m’a déroutée, me demandant si je saisissais l’intrigue, je fus prise dans un compte à rebours frénétique tout en m’attachant à ce personnage écorchée par la vie et ses choix finalement guidés par l’amour.

Outre le genre polar, c’est le crayon nerveux de Noel Tuazon qui m’a attiré sur ce titre.  Une ambiance pesante dans les rues de L.A  qui s’adoucît par moment avec un trait vaporeux et significatif aux événements.

C’est spécial, c’est brut, c’est parfois fragile mais surtout ça fonctionne parfaitement !

Une parenthèse douce et violente dans les maux d’un homme rongé par le regret, rattrapé par ses choix et les baby tout en quête de rédemption.

 

Retrouvez LaMélys sur son instagram -> bullez_with_lamelys


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.