Bucket List of the dead – Tome 4

Bucket List of the dead – Tome 4

Retour après la fin du monde, quand la pandémie a submergé la planète, ou du moins le Japon, et qu’il reste 100 choses à faire avant de se transformer en zombie. Avec déjà un bon paquet de choses rayées de la liste, les héros de Bucket List of the Dead Tome 4 vont poursuivre leur aventure.

Alors qu’ils sont sur la route pour rejoindre le village natal d’Akira, nos héros tombent sur un survivant en détresse. Revêtant son plus beau costume anti-requins de super-héros, Akira se lance à sa rescousse. En vain. La survivante, Béatrix, revêtue d’une armure de samouraï, tranche toute seule dans les zombies. Cette allemande, amoureuse du Japon, de son histoire et de sa culture va rejoindre Akira, Kenichirou et Shizuka dans leur périple. Au passage, elle leur permettra même de biffer quelques lignes sur la liste, que ce soit pour manger à volonté dans un restaurant de sushis, se baigner dans des sources chaudes ou construire une cabane dans les arbres. Ce nouveau membre de la troupe s’avérera être un réel avantage pour enfin atteindre le village natal d’Akira.

Haro Aso ne déroge pas à sa règle de « l’absurde ». Effectivement, Akira a un sens des priorités tout relatif et le lecteur se demande comment il peut survivre en étant aussi écervelé? Mais il reste attachant. Tout comme Kenichirou (encore le cul à l’air) et Shizuka qui se détend un peu. Si Kenichirou reste le clown de service, Shizuka évolue encore de numéro en numéro, n’étant plus ce glaçon sur jambes mais devenant de plus en plus humaine. Un certain rapprochement semble même se dessiner entre Akira et elle. On n’est ni en présence de franche camaraderie, ni d’un amour naissant, mais on se dit que les épreuves leur font peut-être réaliser qu’ils ne sont pas si différents l’un de l’autre. Quoi qu’il en soit, si certaines révélations que peut avoir Akira sont balancées à la truelle, l’auteur est beaucoup plus prudent sur le terrain des sentiments, ce qui permet de nuancer l’absurdité délirante de l’histoire.

Les dessins de Kotaro Takata m’ont semblé sur certaines séquences un cran en-dessous de ce qu’on a pu lire dans les Tomes précédents. On a parfois, notamment sur les scènes où il veut insister sur le côté horrifique des faits, une impression de sur-encrage assez désagréable par rapport au reste des cases. Ceci mis à part, on est toujours dans la même veine que les Tomes précédents.

C’est toujours aussi fun de lire Bucket List of the Dead. Akira trouve toujours de nouvelles idées à rayer sur sa liste, finalement toutes bêtes mais qui se transforment en aventure à chaque fois. Une série à continuer assurément.


  • Titre : Bucket List of The Dead Tome 4
  • Album: 160 pages
  • Editeur : Kana
  • Langue : Français
  • ISBN : 9782505112259
  • Prix : 7.45€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.