L’annonce du plateau comics était plutôt alléchante et c’était pour moi l’occasion de voir de nouvelles personnes, alors “Pourquoi pas ?!”.

Le BGF avait lieu les 4 jours du week-end de l’Ascension et, pour ma part, j’ai pu y passer deux jours.

Après 3h30 de route (avec une petite escale à Toulouse pour le covoit’ avec les copains de ModZi), on arrive enfin à Bordeaux. Premier point, le festival est super bien placé : hôtel à cinq minutes top chrono à pied, le lieu est immense, un super point d’eau a côté pour aller se poser, un vrai plaisir !

Le BGF est assez bien reparti, par thématique, Jeux vidéo, cosplay, masers (imprimante 3D etc…), une grande zone est réservée à l’e-sport mais je ne vais pas m’attarder dessus, car je n’ai pas d’affect particulier avec ce thème-là.

J’ai vraiment apprécié l’espace masers, qui proposait des initiations/découvertes, avec l’impression en 3D, la gravure au laser, par des passionnés à l’écoute et avec le plaisir de partager. J’ai appris beaucoup de choses et je vais très certainement profiter de cette expérience pour me rapprocher des FabLab Toulousains. Outre tous les stands de pop et goodies en tous genres, un immense coin jeux de société, très plaisant, et des passionnés de cosplay, au BGF on y trouve la partie COMICS ! Avec au programme des conférences, mais aussi de grands artistes sur l’Artist Alley. Logique n’est-ce pas ? Mais surtout deux éditeurs,  Akileos et Bliss Comics, les locaux de l’étape !

Pour l’Artist Alley, les petits plats étaient dans les grands ! Barry Kitson, Javier Rodriguez, Iban Coelo, Jordi Tarragona et Rafa Sandoval. J’ai été assez déçu cependant, lors de mon arrivée, d’apprendre que Declan Shalvey et Jordie Bellaire étaient absents, mais ce sont les aléas. J’ai, cependant, très vite rencontré quelques artistes qui m’ont fait oublier leur absence !

Et ça, c’était sur les stands des éditeurs : Bliss avec Francis Portella, et Akileos qui, eux, avaient Guiu Vilanova (Weird Detective), Ian Culbard (Sherlock, Lovecraft), Aurélien Rosset (Emprise) et Édouard Cour (Herakles, Super Deltas) »

Du beau monde, très disponible. Je me suis régalé, car les gens n’étaient pas spécialement venus pour la partie comics. Du coup, j’ai passé des heures a parler avec Iban Coelo, Barry Kitson, ou Guiu Vilanova, malgré que je sois arrivé au moment de de son départ, il a prit un peu de temps pour moi, ce que j’ai grandement apprécié. J’ai aussi pu mettre des visages sur les échanges des Internettes avec Akileos, notamment Matthieu et Diane avec qui ce fut un plaisir d’échanger, et également Édouard Cour.

La partie comics fut un vrai bonheur durant ces deux jours, je ne peux que vous recommander ce festival.

Le BGF c’est aussi 2 chapiteaux extérieurs, où se trouvaient deux salles de conférences : le Royaume d’Hyrule et les Terres du Mordor.

Entre rencontres avec des invités et conférences sur des sujets vraiment intéressants, il y en avait pour tous les goûts. J’ai particulièrement apprécié celle sur le Géant de Fer, et en petit bonus à la fin de l’article, je vous propose la conférence sur l’évolution des comics en France !

Mon plus grand regret ! J’ai raté celle de Dr Who ! Whooooo c’est la honte !!!!

Globalement, j’ai passé un super festival (malgré la chaleur étouffante).

Le staff était sympa et dispo, merci à Aurèlie, qui a pris le temps de nous faire une petite visite du BGF, c’était très intéressant !

Les conférences étaient très bien organisées et surtout à l’heure. Le hall dans lequel se déroulait le BGF était grand et spacieux, donc pas besoin d’être collé serré et avec cette chaleur, c’était un plus non négligeable !

Un point particulièrement positif ! Les prix sur les stands (surtout la nourriture et les boissons !). L’entrée est à 15€/personne pour une journée, c’est la moyenne sur ce genre de salon, donc pas de souci, mais comparé à d’autres, j’ai trouvé que les prix sur les stands (goodies, figurines, accessoires, nourriture…) étaient plus que corrects ! Et pour une fois où il ne faut pas se ruiner pour manger un Hotdog ou s’offrir un petit goodie, c’est à noter !

Au final, expérience plus que positive, et je recommanderai grandement ce festival. J’ai passé un bon week-end, merci au BGF pour l’accueil et à très vite !

 

Bonus : La conférence sur l’évolution des comics