Hero Skill – Tome 1

Bonjour et bienvenue à tous ! Aujourd’hui, nous allons parler d’un manga paru chez Delcourt Tonkam le 18 mars 2020 : Hero Skill : Achats en Ligne ! Originellement sorti sous forme de web novel (roman en ligne), puis édité en roman par la suite, le titre connaît un succès certain qui l’amènera à finir en manga (puis à avoir deux manga spin-off, un jeu vidéo sur mobile et des vidéos de recettes sur Youtube) ! Il s’agit donc, finalement d’une adaptation, et ceci amènera malheureusement le gros défaut du titre, à mes yeux ; mais j’y reviendrai plus tard.

         Revenons-en au commencement : le récit nous raconte l’histoire d’un jeune homme japonais, Tsuyoshi Mukoda, qui du jour au lendemain se retrouve par erreur transporté dans un autre monde fantastique, proche d’un univers d’héroïc-fantasy. Incapable de rentrer chez lui, il va devoir s’accoutumer à ce nouvel environnement.

Néanmoins, il a pour lui un pouvoir assez particulier : il a la capacité de commander sur internet des produits de son monde et de les faire livrer directement dans cet univers étrange. Il en profite alors pour faire ses courses, en commandant des produits alimentaires et des ustensiles de cuisine.

         En cherchant à fuir le pays dans lequel il est arrivé, il va engager un groupe d’aventuriers pour l’accompagner, en les payant et en leur proposant de s’occuper de la nourriture. Malheureusement, sur la route, un gigantesque Fenrir va les attaquer. Attiré par l’odeur alléchante de la nourriture, l’énorme loup va demander à Mukoda de le nourrir, lui aussi. Le japonais s’exécute et lui prépare une succulente grillade au gingembre. Et, contre toute attente, le Fenrir, satisfait du plat que lui a préparé Mukoda, va décider de devenir son familier, en échange de l’obligation pour le jeune homme de lui préparer trois repas par jour.

         L’intrigue va alors suivre ce duo improbable, et l’intérêt premier de l’histoire portera sur la relation à la fois tendue et amusante entre les deux personnages. Et je dois avouer que la caractérisation de Mukoda et Fel, le Fenrir, ainsi que leurs dialogues tantôt absurdes, tantôt enflammés, sont le véritable point fort du manga. Au final, on oublie assez vite le reste de l’intrigue, qui est, je dois l’avouer, plutôt insignifiant, pour savourer pleinement les rapports tumultueux et/ou franchement drôle des deux protagonistes. Sans compter les grimaces de mécontentement que le dessinateur Akagishi K va affubler au loup qui sont parfois hilarantes. Fel a un sale caractère, et ses sautes d’humeur sont aussi terrifiantes qu’amusantes.

         Car finalement, on s’attache très peu à l’univers qui les entoure et à la quête de Mukoda, qu’on ne comprend d’ailleurs pas vraiment. En réalité, le jeune japonais débarque soudainement dans un autre univers dont il ne connaît rien et, sous la menace d’une guerre imminente avec un autre royaume, décide de quitter le territoire où il se trouve pour fuir vers un autre pays. Le souci à mes yeux, c’est que sa décision est aussi hâtive qu’impromptue.

Personnellement, je me dis que le personnage ne sait même pas si la situation sera meilleure ailleurs, mais prend tout de même la décision de fuir un pays dont il ne connaît ni les coutumes, ni les règles ; ce qui est finalement assez dangereux. Ceci marque alors le premier gros défaut du manga : tout va beaucoup trop vite dans le premier chapitre. On ne sait pas encore qui est Mukoda qu’il nous a déjà raconté comment il est arrivé là, et qu’il a déjà pris la décision de fuir les lieux sans pour autant connaître l’environnement dans lequel il vit. Ce petit souci de rythme a clairement freiné mon enthousiasme dans les premiers chapitres.

         Et ce souci de rythme est amplifié par une très mauvaise mise en place. Et là, j’en reviens au début de cette chronique : il s’agit d’une adaptation, et ça se ressent dans l’introduction de l’intrigue.

Là où on pourrait s’attendre à un récit qui débute par la présentation de Mukoda dans son environnement, puis de sa téléportation dans un nouveau monde fantastique ; ici, nous commençons par voir le personnage déjà arrivé dans le monde fantastique, qui nous explique dans un flashback de quatre pages, qu’il est japonais, qu’il s’est retrouvé emporté dans un autre monde par erreur, qu’il n’a pas de pouvoir particulier, hormis celui de commander en ligne et que, ne pouvant jouer les héros, il a préféré prendre congé du roi qui lui a alors donné un sac d’argent en contrepartie.

C’est sincèrement beaucoup trop d’informations pour si peu de pages et la manière de le raconter est assez incongrue, car on nous explique dans un flashback les événements qui ont amené le protagoniste dans le récit, plutôt que de nous montrer directement l’histoire se dérouler.

C’est pour moi le souci de l’adaptation, qui ne prend pas le temps de poser une base solide pour directement partir dans le vif du sujet, car elle veut rapidement nous amener au plus fort de l’intrigue, qui est la relation entre Mukoda et le Fenrir, en bâclant malheureusement toutes les origines du récit. N’ayant pas lu le roman original de Ren Eguchi, je ne peux cependant pas certifier que ce souci n’était déjà présent à la base.

         Comme dit plus haut, tout ça m’a vraiment donné du mal à entrer dans l’histoire, ce qui est vraiment dommage, car une mise en place plus posée aurait pu amener un récit un peu plus long à arriver à son plus fort, mais qui aurait été bien plus abordable. Là, tout va trop vite et ralenti soudainement à une vitesse de croisière plus sereine dès que Fel arrive ; provoquant ainsi un vrai changement de rythme assez dérangeant, bien qu’appréciable après un départ beaucoup trop rapide.

         Je noterai tout de même un problème de traduction (ou bien de cohérence, car je ne sais pas si l’erreur n’est pas déjà présente dans le récit original), car dans le second chapitre, Fel nous annonce vivre depuis « un siècle », alors qu’en réalité, il vit depuis « un millénaire », comme annoncé à la fin du tome (il a 1014 ans). Ce n’est pas très grave comme erreur, mais elle m’a tout de même posé problème car le Fenrir annonce quelques pages après avoir dit qu’il vivait depuis un siècle qu’il a affronté un dragon il y a 400 ans, créant alors une incompréhension sur son véritable âge (corrigée à la fin du tome).

         Bref, Hero Skill n’est pas un manga exceptionnel et il souffre clairement de son départ tambour battant, qui nous empêche un peu de nous attacher au personnage principal de prime abord. Cela dit, passé le premier chapitre, il se laisse lire agréablement et la relation entre Fel et Mukoda est assez intéressante pour me donner personnellement envie de lire la suite, et de tout de même donner sa chance à ce titre !

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


 

  • Titre: Hero Skill : Achats en ligne Tome 1
  • Broché : 176 pages
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Tonkam
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 978-2413027034
  • Prix : 7.99€

HISTOIRE
60%
DESSIN
65%
COLORISATION
--%
CARACTÉRISATION
85%
AMBIANCE GLOBALE
70%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.