From End – Le Prix De La Liberté – Tome 3

From End – Le Prix De La Liberté – Tome 3

On y est, la fin de From End, ce manga qui aura su, dès ses premiers chapitres, tantôt me fasciner, m’effrayer, me dégoûter, me faire sourire ou encore me faire de la peine, beaucoup de peine. À l’heure du bilan, que vaut cette dernière ligne droite dans l’enfer pour nos deux Rui ?

Le précédent Tome nous laissait sur la découverte par Michiru du secret de nos deux héros concernant l’assassinat de leur violeur commun. Une tension supplémentaire venait donc s’ajouter à un récit qui n’en manquait pourtant pas et ce troisième et dernier volumes reste sur cette lancée, avec cependant certaines maladresses.

En effet, ce Tome voit l’arrivée de nouveaux personnages, d’une importance capitale pour clôturer l’intrigue et y apporter une réponse. Et la durée de l’œuvre oblige, ils semblent quelque peu tomber comme un cheveu sur la soupe, pardonnez-moi l’expression.

De plus, le climax [entendez par là le moment clé ou l’intrigue se résout en apothéose, où les intentions cachées de chacun se dévoilent et où la folie éclate] crée un paradoxe assez violent avec le ton général de l’histoire. Grossièrement, ce sont ces ajouts constants, cette surenchère et ces retournements de situations tordus, qui fragilisent énormément ce que l’histoire avait construite jusqu’ici. De là à dire que ça la décrédibilise complètement, il n’y a qu’un pas que je n’ai pourtant pas le cœur de franchir.

Car oui, dans l’ensemble, j’ai profondément aimé ce manga et, malgré ce climax totalement fou [à la manière de la fin d’un volet de la saga cinématographique Saw], les dernières pages parviennent à conclure sur quelques choses de fort, et à faire quelque peu l’impasse sur les événements survenus un peu plus tôt.

On dit souvent que ce qui compte dans une fiction, ce n’est pas la destination mais le voyage et, pour le coup, même si le voyage à comporté sur la fin quelques escales oubliables, il n’en demeure pas moins un magnifique voyage duquel en découle une destination tout à fait acceptable, logique même.

En trois Tomes, From End – Le Prix De La Liberté construit un récit prenant et très fort, pas exempt de défaut, mais suffisamment construit et sincère dans le message qu’il veut faire passer pour qu’on puisse lui pardonner, avec plus ou moins de faciliter suivant notre niveau de rancœur. Je ne peux que conseiller à chacun de le lire, même si, encore une fois, cela reste un récit très dur avec des passages proches de l’insoutenable.


 

HISTOIRE
95%
DESSIN
95%
CARACTÉRISATION
95%
AMBIANCE GLOBALE
95%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.