These Savage Shores

These Savage Shores

La chronique de la discorde !

Aujourd’hui parlons de These Savage Shores ! Mais avant tout !

Pourquoi la discorde ? Pour la simple et bonne raison que toutes les personnes avec lesquelles j’ai échangé sur le titre je n’ai eu que des retours unanimes, et pour ma part on en est bien loin….

Loin de moi l’idée de dénigrer les avis ou autre, c’est à mon sens d’autant plus intéressant que cette fois c’est moi qui ne vais pas dans le sens du vent.

These Savage Shores qu’est-ce que c’est ?

Une histoire qui se passe en 1766, la compagnie des Indes cherche à protéger ses intérêts économiques sur la côte de Malabar où sont installés les colons de Calicut. C’est donc ici qu’un mystérieux passager va venir s’installer, mystérieux oui, mais surtout un vampire qui va rapidement être confronté aux contes et légendes indiennes bien plus anciennes et puissantes qu’il ne pouvait l’imaginer.

Avec une couverture du plus bel effet et un pitch basé sur du vampire période colonialisme, il m’en fallait guère plus pour titiller ma curiosité !

These Savage Shores c’est donc une histoire de vampire, jusque-là on est d’accord je l’ai assez répété ! Mais pas seulement. S’y mêle toute la mythologie et le mysticisme indien agrémenté d’une romance et d’un brin de critique du colonialisme !

Déjà je tiens à vous prévenir ! Si vous n’avez pas une bonne loupe, ou des lunettes prévoyez du collyre, y a du texte, beaucoup, et c’est écrit petit ! Du coup j’ai eu beaucoup de mal à m’y plonger pleinement, la lecture n’est pas forcément des plus agréables. Attention cependant ce n’est pas partout, mais quand c’est petit c’est petit ! Vous voilà avertis !

Je ne vais pas tourner autour du pot très longtemps, j’ai lu, mais clairement je ne recommanderai pas, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’histoire en elle-même, malgré une écriture bien maîtrisée, elle ne m’a pas embarqué. Elle met plutôt longtemps a démarré, et lorsqu’enfin on nous donne l’opportunité de nous attacher au personnage, l’arc final se présente et on voit l’histoire, plier. Ça a été pour moi une grande frustration. De plus, et je pense que c’est probablement du à mon manque de connaissance sur tout le folklore indien et la période colonialisme mais je ne me suis pas senti investi dans cette histoire ; il pouvait arriver n’importe quoi à n’importe qui, ça ne me faisait ni chaud ni froid.

Cependant, Ram V retranscrit parfaitement l’image que je me faisais de cette période et de cette culture, de ce point-là c’est un plaisir de voir les quelques pistes proposées aux lecteurs. Accompagné de Sumit Kumar qui nous offre des planches vraiment belles, leur duo pour faire vivre le titre fonctionne bien à condition de se laisser embarquer. Je pense qu’on apprécie un peu plus le titre si on arrive à se faire happer par l’histoire.

Pour ma part cette lecture est une déception, malgré les messages bien intégrés, l’univers maîtrisé, ils n’ont pas su m’embarquer dans cet univers qui aurait pu être bien plus riche avec une ou deux issues de plus. En revanche, ils ont réussi à me donner envie d’en apprendre un peu plus sur la culture indienne et ça, ce n’est pas trop mal ! Donc si vous avez des pistes hors Wikipédia hésitez pas à mes les partager.


          • Titre:  These Savage Shores
          • Broché : 176 pages
          • Editeur : HiComics
          • Langue : Français
          • ISBN-13 : 9782378871604
          • Prix : 17.90€

         


 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.