Superman – Red Son

Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, nous allons parler du prochain film d’animation DC Comics qui paraîtra en DVD et Blu-Ray le 25 mars prochain : Superman – Red Son !

         Inspiré du célèbre récit de Mark Millar, Dave Johnson et Kilian Plunkett, paru originellement en 2003, on y retrouve bien évidemment tout un tas de scènes tirées directement du comic. Assez logiquement, le film ne suit pas à la lettre l’ouvrage dont il s’inspire, mais le gros des événements est là. Et le plus important est toujours présent : donner à la rivalité entre Superman et Lex Luthor l’ampleur de celle qui existait entre l’U.R.S.S. et les États-Unis lors de la Guerre Froide.

         Pour information, j’éviterai de spoiler le film, mais serai parfois dans l’obligation de donner quelques détails pour me faire comprendre.

         Commençons tout d’abord par parler de l’animation du film : toujours dans le même style que les autres films d’animation de DC depuis plusieurs années, c’est très bon, agréable à regarder, même si tout n’est pas parfaitement fluide et animé (ici, c’est surtout flagrant lors d’une scène où deux personnages valsent, dans laquelle on a vraiment l’impression de voir les deux danseurs statiques se mouvoir rigidement sur un arrière-plan fixe). À la réalisation du film, on retrouve Sam Liu, un habitué puisqu’il a réalisé (ou parfois coréalisé) une majeure partie des films d’animation DC de ces 10 dernières années ; et franchement, on est tellement dans un style d’animation qui reste quasiment toujours le même que j’ai personnellement du mal à remarquer la « patte » du réalisateur, en terme de mise en scène.

         On notera tout de même un léger problème de rythme tout au long du film, qui peine à caser tous les événements du récit de Millar (s’écoulant sur plusieurs décennies, qui plus est) dans un seul long-métrage de moins d’une heure et demie. Et je dois avouer que j’ai trouvé ça assez gênant car certaines scènes semblent très accélérées (je pense notamment à l’affrontement entre Superman et les Green Lanterns, mais ce n’en est qu’une parmi tant d’autres) et le film peine parfois à nous faire ressentir les véritables émotions que les différents événements sont censés nous apporter. Qui plus est, l’intrigue ne s’attardant pas assez sur certains actes, on ne voit pas vraiment tout l’horreur du totalitarisme que Superman commence à mettre en place.


         Pour ce qui est des musiques, je les ai trouvées tout simplement splendides. Je commence à m’habituer à avoir de bonnes musiques dans les films du DC Universe Animated Original Movies et le talent de Frederik Wiedmann — qui signe la quasi-totalité des musiques des films et séries d’animation DC depuis plusieurs années — n’est plus à prouver, mais pour ce long-métrage, j’ai été complètement subjugué par les différents thèmes musicaux qui viennent à merveille ponctuer et accompagner les différentes scènes.

         Pour finir, je reviendrai sur deux choses qui m’ont posées problème lors du visionnage de ce film. Tout d’abord, le fait que les personnages russes parlent anglais entre eux. Je me doute qu’il aurait sûrement été pénible pour les spectateurs anglophones comme pour l’équipe qui s’est occupé du film d’avoir un long-métrage dont facilement la moitié aurait dû être doublé en russe, mais personnellement, voir des personnages russes parler entre eux en anglais avec un accent russe à couper au couteau m’a autant fait sourire que ça ne m’a fait sortir du film. Et c’est un souci qui n’existait pas dans le comic, où le lecteur pouvait très bien se dire que les bulles étaient des sous-titres, mais que les personnages parlaient une langue étrangère. Mais là, la décision de les faire parler anglais pour être plus compréhensible par les spectateurs américains, mais leur donner un faux accent russe pour montrer que ça se passe en U.R.S.S., c’est aussi dérangeant que drôle.

         Ensuite, pour ce second souci, je vais devoir spoiler un peu plus donc ceux qui ne veulent rien savoir peuvent s’arrêter ici. Et le gros problème que j’ai eu dans le film, c’est le traitement des États-Unis en « gentils » face au méchant totalitaire rouge. Bon, j’exagère un peu car tout le film n’est pas noir et blanc, mais la fin du long-métrage présente vraiment la suprématie des États-Unis et leur gentillesse (car ce sont eux qui mettent fin à la guerre, et qui ouvrent la porte à des négociations et des alliances). Et tout ça est vraiment bien représenté par le personnage de Lex Luthor. Ce dernier finit humble malgré son pouvoir, ouvert d’esprit, bon et va même jusqu’à proposer de créer les États-Unis de la Terre, une énorme coalition de tous les humains ; alors que tout le reste du film, on l’a vu commettre des exactions énormes, délaisser sa femme, etc. Et personnellement, ça me gêne, car je n’arrive pas à voir en lui quelqu’un de bien, alors qu’on nous l’a montré comme un affreux personnage tout du long. Et simplement parce qu’une fois devenu président, on apprend qu’il a réussi à sortir les États-Unis de leur misère et à redresser le pays, on devrait le voir comme quelqu’un de bien. De mon côté, ça ne passe pas. Et il en va de même avec le pays tout entier qui finit triomphant mais humble, alors que tout le reste du film, on les a vus attaquer ouvertement l’U.R.S.S. de Superman qui, de son côté, n’a jamais voulu les affronter et voulait gagner par son idéologie et non par la force. La fin du film paraît donc un peu trop forcée (et bien trop pro-américaine) pour ce qui nous a été dépeint durant tout le reste du long-métrage. Et franchement, ça me dérange quand même pas mal. Cela dit, ceci n’est que ma vision des choses et je vous laisse libre de vous faire votre avis.

         Cela dit, le film reste tout de même assez divertissant (si on lui excuse son problème de rythme et son final) et permettra qui plus est à ceux qui n’ont pas lu le comic de s’intéresser à cette histoire alternative de l’homme de demain !

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre:Superman : Red Son
  • Réalisateur : Sam Liu
  • Studios : Warner Bros. Animation 
  • Langue : Français/Anglais
  • Durée : 1h24
  • Prix : 9€99 en DVD / 14€99 en Blu-Ray

    
HISTOIRE
60%
   
DESSIN
70%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
70%
    
AMBIANCE GLOBALE
60%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.