Star Trek – Deep Space Nine – Too Long a Sacrifice

      Star Trek – Deep Space Nine – Too Long a Sacrifice

Bonjour et bienvenue à tous ! Comme je vous l’avais dit dans ma review sur Star Trek: Deep Space Nine – Fool’s Gold des frères Tipton, je me lance aujourd’hui dans la dernière série que lesdits scénaristes ont écrite sur la célèbre station spatiale dirigée par Benjamin Sisko : Star Trek: Deep Space Nine – Too Long a Sacrifice !

         Parue originellement entre juillet et novembre 2020, la série est, comme précisé plus haut, écrite par Scott et David Tipton, deux scénaristes ayant souvent écrit des aventures dans l’univers de Star Trek depuis qu’IDW en a récupéré la licence (notamment Fool’s Gold, dont je vous ai déjà parlé, et Star Trek – Spock : Réflexions, publié en France chez Delcourt en 2010). Il s’agit par ailleurs de la deuxième série de comics basée sur Deep Space Nine publiée par l’éditeur IDW, la seule autre étant Fool’s Gold des mêmes scénaristes. Côté visuel, Too Long a Sacrifice est illustré par Greg Scott (que j’avais déjà pu apercevoir dans quelques chapitres de Gotham Central chez DC), et colorisé par le brésilien Felipe Sobreiro. Côté visuel, on n’est pas dans un dessin très détaillé, mais on arrive bien à reconnaître les différents personnages principaux de la série, même si le style graphique est bien plus sombre que cette dernière (mais ça, je vous en reparlerai plus tard).

    

Attardons-nous tout d’abord sur l’histoire : celle-ci se déroule durant la saison 6 de la série télévisée, en pleine guerre contre le Dominion. Alors que nous commençons par voir un habituel repas cordial entre Garak et le Dr. Bashir sur la station Deep Space Nine, soudainement le restaurant dans lequel ils s’étaient installés explose. Les premières inspections indiquent que l’endroit a été la cible d’un attentat à la bombe. Mais la question reste : pourquoi ? S’agit-il d’un attentat contre la station entière, contre le restaurant, contre sa propriétaire bajorane, et surtout, s’agit-il d’un attentat interne ou d’une attaque des Cardassiens ou des forces du Dominion ? Le récit va alors nous proposer de suivre l’enquête d’Odo qui cherchera à découvrir ce qui a bien pu se passer en se posant la question simple de tous les enquêteurs : à qui profite le crime ?

         Son investigation nous permettra de rencontrer les personnages connus de la station, et principalement Worf qui l’aidera un peu à résoudre cet attentat énigmatique. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu et les complications seront nombreuses.

         Le récit se présente comme un roman noir, avec une ambiance sombre et un enquêteur cherchant à démêler le vrai du faux parmi tout un tas de faits, de faux témoignages et d’indices le menant souvent dans une impasse. L’intrigue est rondement menée jusqu’à un final virevoltant nous dévoilant enfin la vérité sur ce terrible événement. Scott et David Tipton réussissent vraiment à nous tenir en haleine tout du long et signent ici un ouvrage excellent. Les illustrations de Greg Scott et les couleurs de Sobreiro viennent quant à elles sublimer le récit en apportant une ambiance pesante et inquiétante, tout en nous faisant visiter les lieux emblématiques de la station, que ce soit le bar de Quark, les cellules, la Promenade, etc. On se sent autant en terrain familier qu’en plein cœur de l’inconnu. Malgré certains manques de détails évidents sur certaines cases, on reconnaît tout de même les lieux, les personnages leurs émotions et leurs actions à chaque instant. Et certains gros plans sur les personnages de la série sont impressionnants de réalisme.

         Il s’agit donc d’une superbe mini-série qui nous permet de vivre une nouvelle aventure au sein de cette station spatiale. Personnellement, j’ai adoré ce comic en tant que fan de Star Trek, et ici, particulièrement en tant que fan de Deep Space Nine. Néanmoins, le côté « roman noir/enquête » et le fait qu’il n’est pas forcément nécessaire de connaître les personnages pour comprendre l’histoire et les relations entre les protagonistes fait que cet ouvrage peut être lu et apprécié par absolument tout le monde, si tant est que vous appréciez le genre. Je ne peux donc que vous le recommander, si la VO ne vous rebute pas trop. Et je vous recommande aussi chaudement la série télévisée Star Trek: Deep Space Nine si vous ne l’avez pas encore vu.

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.