Undiscovered Country – Tome 1

Undiscovered Country – Tome 1

Dans un avenir plus ou moins loin….

Il y a 30 ans les États-Unis se sont coupés du monde ! Pourquoi ? Comment ? On ne sait pas, enfin si comment, il ont érigé des murs immenses pour fermer le pays, coucou Donald !

Mais aujourd’hui tout change ! Une pandémie ravage le monde et l’Amérique tend la main pour venir en aide à la planète, ah ces ricains toujours là pour sauver le monde ! C’est donc avec un pseudo Oncle Sam qui prétend avoir un remède qu’un petit groupe trié sur le volet est invité à franchir ces murs.

Mais ces murs, s’ils sont si hauts, c’est qu’il y a une raison !

Avec l’annonce en grande pompe de l’équipe créative, j’ai été attiré par le projet évidemment, c’est de l’indé. On a des gros noms comme Snyder et Soule pour ne citer qu’eux, forcément ça attire la curiosité et même si je ne suis pas fan des deux en ce moment sur les big two, sur de l’indé ils ont fait leur preuve j’y suis donc allé en confiance !

Malheureusement, encore une fois, passé la surprise et la découverte de l’univers, le soufflé retombe vite. C’est rempli d’idées et de concepts mais un peu balancés comme ça, j’ai trouvé que c’était plutôt brouillon et ça m’a vraiment agacé. Il y a de vraies bonnes idées que j’aurais aimé voir développé mais qui tombent dans la facilité. Un mix entre MadMax et Walking Dead mais qui reste entre les deux sans jamais réussir à s’en détacher et à affirmer sa propre identité.

C’est pas faute aux dessins qui sont vraiment sublimes et qui apportent une vraie plus-value au titre, les design et les personnages/monstres sont assez dingues, les couleurs également donnent une ambiance incroyable mais le récit un peu brouillon m’a vraiment perdu et j’ai voulu l’aimer sans jamais réussir.

Après tout, derrière ces murs, on y retrouve des poissons terrestres, des escargots volants, des mecs à moitié à poil qui escaladent ces murs, pourquoi ? Comment ? Quand ? Qu’est ce que c’est que ca ? Rien n’est clair ou ne serait-ce qu’un peu expliqué.

Snyder et Soule ont peut-être tenté de faire une allusion et un commentaire social via des références écrasées comme le mur, le patriotisme, la pandémie mais ça m’est totalement passé à côté parce que ce n’est pas suffisamment fluide pour être apprécié.

Vous pouvez y allez pour la partie graphique de Camuncoli qui dépote grave, les idées et les concepts sont vraiment dingues et fonctionnent parfaitement, par contre au niveau de l’histoire si vous avez aimé, je suis curieux de connaître votre votre avis pour une relecture éventuelle.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.