Rick & Morty VS. Dungeons & Dragons, Tome 2

Rick & Morty VS. Dungeons & Dragons, Tome 2

Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, on retrouve l’univers de Rick and Morty avec la suite du gros crossover : Rick & Morty VS. Dungeons & Dragons, Tome 2 : Peinescape, paru chez Hi Comics, le 23 septembre dernier !

         Le comic est la suite directe du premier tome dans lequel Rick et Morty partaient à l’aventure dans des dimensions régies par les lois et la magie de Donjons & Dragons, avant d’être finalement rejoints par toute la famille Smith. Former une équipe synchronisée comme jamais a alors rapproché tous les membres de la petite famille qui peut enfin vivre comme une famille qui s’aime, tous regroupés autour de leur passion pour D&D.

Et c’est ainsi qu’on les retrouve dans ce second opus : tous ensemble devant tout un tas de produits dérivés de la série de jeux de rôles. Ce qui est un peu trop louche pour Rick, qui se demande s’il ne se trame pas quelque chose d’étrange derrière cette passion aussi soudaine qu’universelle. Et il ne se trompe pas car un terrible clan d’avatars directement inspirés de Rick sont déterminés à envahir la Terre !

         Ainsi, contrairement au premier tome, ce n’est pas Rick et Morty qui vont voyager jusqu’au monde de Donjons & Dragons, mais c’est le jeu de rôle qui va débarquer dans leur dimension pour mettre abattre le vieux génie scientifique ! La raison derrière cet acharnement : la vengeance, forcément !

Car oui, les différents Rick qui s’attaquent à la Terre sont en réalité des ébauches de personnages que Rick Sanchez avait créés pour le jeu avant de les jeter à la poubelle, les laissant seuls, abandonnés et voués à prendre leur revanche ! On passe donc par tout un tas d’avatars aux noms fort peu recherchés tels que Bardrick, Sorcerick, Barbarick, Paladick, Roublarick ou encore Clerick (parce que Rick est aussi fainéant qu’égocentrique).

 

        Les deux auteurs canadiens Jim Zub et Troy Little, qui avaient déjà réalisé le premier tome, reviennent tous les deux à leur poste (respectivement au scénario et au dessin), tout comme le coloriste brésilien Leonardo Ito. Que ce soit scénaristiquement ou visuellement, on reste dans du très classique (et donc du très bon), collant parfaitement au style déjanté de la série animée Rick & Morty et de tous les autres comics de la licence.

L’idée de faire une suite au premier tome, et non une nouvelle histoire sur le même crossover, est très intéressante, car ça nous permet de retrouver une famille Smith qui s’entend bien (ou presque), ce qui change totalement du postulat de la série. Qui plus est, voir la famille gérer des actions comme dans un jeu de rôle, mais en faisant des actions faisables dans la vraie vie (et dépendantes de leurs capacités réelles) est vraiment bien amenée et apporte tout un tas de situations très drôles.

Par ailleurs, un fait amusant vient à la fin, quand Rick met en avant la possibilité de faire une suite à ce deuxième tome, en se moquant de la course aux suites qui fait rage dans l’industrie culturelle et en taclant les « chiens de capitalistes » qui valideront la sortie d’un troisième opus si le second fonctionne assez bien !

En revanche, comme je le dis tout le temps, les dessins correspondant à la charte graphique instaurée par la série animée, ça ne plaira pas à ceux qui ont du mal avec les designs originaux mais ça ne choquera aucun lecteur qui apprécie la série.

         En outre, comme pour le premier, Hi Comics nous gâte vraiment en nous proposant un ouvrage bourré à ras bord d’illustrations splendides, de fiches de personnages (une vierge et d’autres tirés des avatars visibles dans le titre) et de simili-lithographies des différents Ricks, notamment. Le tout dans des styles très proches d’un vieux grimoire ou ressemblant à des peintures épiques, collant parfaitement à l’univers de D&D.

         N’étant pas un grand rôliste et connaissant très peu Donjons & Dragons, je ne peux pas vraiment vous dire si le titre vaut le coup pour les seuls fans du jeu de rôle (qui ne connaîtraient pas forcément très bien Rick & Morty). Mais force est de constater que même si le comic fait beaucoup de références à D&D, l’histoire et l’ambiance tournent tout de même beaucoup autour de la série de Dan Harmon et Justin Roiland.

         Bref, je ne peux que vous conseiller de lire ce livre si vous appréciez un minimum l’univers de Rick et Morty, et particulièrement si vous avez aimé le premier opus. On y retrouve tout l’humour et les délires improbables de la série animée, et on poursuit cette aventure complètement dingue initiée dans le tome 1, tout en allant toujours plus loin dans la folie, dans les rebondissements et dans les gags.

         Sur ce, à bientôt pour une nouvelle review !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.