Rick and Morty – Tome 9

Rick and Morty – Tome 9

Bonjour et bienvenue à tous ! Une fois encore, nous sommes reparti pour une nouvelle dose de Rick & Morty avec la sortie du tome 9, le 25 novembre dernier chez Hi Comics !

         Le rappel obligatoire : le comic est tiré de la série animée à succès de Justin Roiland et Dan Harmon. On y retrouve donc Rick — le grand-père, scientifique désabusé — et Morty — son petit-fils, qui le suit dans toutes ses aventures ; ainsi que toute la famille : Beth, Jerry et Summer. Dans ces comics, on nous propose le même humour décalé de la série, et ces dessins particuliers.

         Le comic n’ayant rien de bien déboussolant pour les amateurs du dessin animé, si vous n’aimez ni l’humour ni le style graphique de la série animée, mieux vaut passer votre chemin, car ces comics ne sont clairement pas faits pour vous ! Et si vous ne connaissez pas la série, foncez la regarder (je pense que je l’ai déjà assez souvent répété) et si vous l’appréciez et que vous en voulez plus, n’hésitez pas à vous lancer sur les comics qui sont une parfaite dose de Rick & Morty quand les épisodes télévisés viennent à manquer !

        Et c’est particulièrement vrai pour ce tome-là, qui nous sert toute une série de références : à de précédents chapitres des comics, mais aussi à des épisodes célèbres de la série télévisée (mais je vous en reparle plus en détails tout à l’heure) ! Comme toujours, le tome se compose en cinq chapitres : les deux premiers forment un récit en deux parties, suivis de trois chapitres indépendants. Et pour ce qui est des chapitres bonus, ils sont tous liés et forment ici un récit complet en 20 pages (un nouveau chapitre complet, donc) !

 

         Comme souvent, on retrouve des noms bien connus de la franchise : aux différents scénarios, on a Kyle Starks pour les cinq chapitres (un habitué de la série régulière), et Tini Howard (qui a notamment écrit la série Rick and Morty – Pocket Mortys) pour le chapitre bonus ; au dessin, on retrouve Marc Ellerby, cette fois-ci secondé par Sabrina Mati et Juan Meza-Leon (qui s’occupent du troisième chapitre) et Jarett Williams qui se charge du chapitre bonus ; et enfin, à la couleur, Sarah Stern poursuit sa longue série de colorisation pour Rick and Morty en réalisant la colorisation de tout l’ouvrage.

         Passons tout de suite aux divers synopsis : comme dit précédemment, les deux premiers chapitres sont liés et font référence à plusieurs anciens récits, quand une escouade anti-Rick se regroupe pour abattre le scientifique ! Heureusement, pour tous ceux qui risqueraient d’être perdu, les points importants des scénarios passés nous sont expliqués par M. Boîte-à-Caca (Mr. Poopybutthole dans la version originale) qui vient ponctuer le récit de petits commentaires. Nous verrons donc ici l’affrontement incroyable entre plusieurs anciens ennemis de Rick et toute la famille du scientifique. Il va alors falloir jouer de malice pour réussir à s’en sortir, et sortir encore quelques références à la série (que je ne vous spoilerai pas) pour venir à bout de la menace !

         Le troisième chapitre commence lors du traditionnel petit-déjeuner dans toute la famille, mais… quelque chose cloche… Rick et Morty ne sont pas là, et à leur place se trouvent Dick et Farty ! Dick est un Rick cool et branché, qui aime sortir en boîte de nuit, draguer des « bombasses » et s’amuser avec Jerry ; et Farty est un Morty putois qui lâche des caisses nauséabondes régulièrement. Néanmoins, quand les vrais Rick et Morty débarquent, un combat intense entre les deux groupes va commencer ! Fait assez amusant, Dick explique au détour d’une conversation que Rick et Morty ne devraient pas être là, car les deux protagonistes de cette dimension sont morts quand un défibuliseur ionique a explosé dans le garage (événement que nous pouvions voir dans l’épisode 6 de la première saison, intitulé E-Rick-xir d’amour et dont nous allons retrouver une autre référence plus tard dans le tome).

         Le quatrième chapitre est assez particulier car il sert de préquel à un épisode que nous avons vu dans la saison 3 : Revancheurs 3 – Finisseur de mondes, le retour ! En effet, dans cet épisode nous présentant les Revancheurs (ou Vindicators dans la version originale), les membres du groupe de super-héros semblaient connaître Rick and Morty, et annonçaient les avoir rencontrés dans ce qui aurait pu être « Revancheurs 1 », avant de décider de faire « Revancheurs 2 » sans eux (car Rick est une « tête de c** »). Eh bien, ce chapitre nous présente ce qu’était Revancheurs 1, la rencontre entre les super-héros et nos deux protagonistes, qui affrontaient alors déjà le Finisseur de Mondes !

         Le cinquième chapitre de ce tome voit une nouvelle référence à l’épisode E-Rick-xir d’amour tandis que nous retrouvons le Jerry, la Beth et la Summer de l’univers Cronenberg. La jeune fille se retrouve un peu seule dans cette dimension : elle n’a plus d’amis, elle n’a pas de petit ami, et, malgré leur relation parfois chaotique, son frère lui manque terriblement. Tout va changer quand elle va tomber sur un Morty cronenberguisé, venant d’une autre dimension où Rick a fait une boulette et transformé tout le monde en monstre. Ils vont alors décider de s’associer pour arrêter une machination d’un groupe de Rick maléfiques.

         Enfin, dans l’épisode bonus, Rick va chercher à créer un monstre en fusionnant plusieurs personnages tombés dans le domaine public. Le scientifique va alors entraîner Morty dans plusieurs dimensions dans lesquelles vivent des personnages cultes, mais libres de droits !

         Au final, ce tome nous présente cinq histoires qui auraient clairement pu faire l’œuvre d’un épisode de la série, et qui sont toutes pleines de référence à l’univers de Rick & Morty, autant au dessin animé qu’à la série de comics elle-même. Comme pour le précédent ouvrage, tous les épisodes du tome sont assez bien dessinés (même si j’aime un peu moins le style de Jarett Williams dans le chapitre bonus, il reste assez sympathique). Hi Comics nous propose donc une fois encore un super tome, peut-être même le meilleur depuis le début du comics ! Il nous donne un complément parfait pour attendre la suite de la série ! Je ne peux que vous conseillez de foncer sur ce tome si vous appréciez Rick & Morty, même si les deux premiers chapitres nécessitent au moins d’avoir lu les tomes 4, 6, 7 et 8 avant !

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !

 


  • Titre : Rick et Morty – Tome 9
  • Album: 128 pages
  • Editeur : Hi Comics
  • Collection : HiComics
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2378872212
  • Prix : 15.90€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.