Power Rangers & Tortues Ninja T1

Power Rangers & Tortues Ninja T1

 

Nous y voilà ! Il est là ! Il est beau, vraiment très beau ! Il est chaud, comme une pizza qui sort du four !

Hé ça suffit toi ! Je sais ce que tu vas dire, oui mais les tortue ninjas c’est nul ! C’est niais et c’est… chut ! Va vite écouter Tales From the Sewer, on va t’apprendre pourquoi les Tortues Ninjas c’est cool !

Tu penses pareil des Power Rangers, très bien on va bientôt en parler donc stop !

Loin de vouloir vous le répéter je vais quand même le faire, ce n’est pas parce que on propose un crossover de licences que c’est forcément pour faire du fric ! Bon j’avoue bien souvent c’est le cas mais ici oubliez tous vos préjugés !

Dans ce one-shot est réuni tout ce qui fait la qualité de deux séries actuellement incroyablement solides.

Dispo chez HiComics qui nous offre les publications TMNT, on voit débarquer ce crossover tout droit de notre plus grande après-midi d’enfant à jouer avec nos figurines !

Malgré tout le bien que l’on en dit, que ce soit sur notre podcast génial (je n’en fais pas trop chut) Tales From the Sewer“, ou sur la page qui leur est consacrée ici même.

Le véritable tour de force ce n’est pas de rendre les tortues attractives, c’est de rendre les tortues attractive ET les power rangers crédibles ! Et c’est là qu’est la difficulté.

Les power rangers c’est quoi ? Des ados bien trop âgés pour aller encore à l’école en lycra multicolore qui tapent des mecs random en lycra gris jusqu’à ce que le boss de l’épisode se pointe, une petite dérouillée de nos rangers préférés, un appel au Megazord bim Bam boum épisode fini. Oui ça a mal vieilli et pourtant j’ai grandi avec ça ! et j’aime ça !

A la relance des Power rangers chez boom j’étais plutôt sceptique, mais lorsqu’une série est écrite avec amour et passion on a droit à une chose solide. C’est donc Ryan Parrot, familier de l’ongoing de la série, que l’on retrouve au scénario ici aussi. Force est de constater que le monsieur doit aussi avoir un peu d’amour pour les tortues tant la qualité est là !

Clairement c’est un one-shot, y a du fan service, mais ce n’est pas juste un truc de nostalgique pour nostalgique. Ryan Parrot nous offre une vraie aventure. Il sait y faire, il nous offre sur un plateau toutes les infos nécessaires sans avoir besoin d’avoir lu les 100 chapitres des tortues ou les 500 de Power rangers. Tout est là : simple, efficace direct, pas besoin de plus, c’est clair et concis.

Je ne vais pas parler trop de l’histoire, je vous la laisse découvrir, 5 chapitres ça se lit extrêmement vite, surtout que les plus vieux fans en auront vraiment pour leur argent, avec des références à foison sans non plus tomber dans ce système de crossover uniquement de fan service. Encore une fois Ryan Parrot nous offre vraiment le script parfait pour apprécier la lecture. En fait ce crossover c’est toutes les batailles que tu as imaginé gamin avec tes figurines en mieux ! Et quand je dis TOUT ce que tu imagines c’est tout et même plus !

Mais tout cet amour ne pouvait être aussi bien retranscrit que grâce au talent de Simone DiMeo. Ce gars bourré de talent, qui a réussi à faire sien ces deux univers particulièrement opposés comme il aime à le dire dans l’interview qui suit ! Les tortues ont une forte influence américaine alors que les rangers sont un pur produit du Japon. Mais dans ses mains, on se retrouve avec le meilleur des deux mondes.

Déjà lors de son passage sur la régulière des power rangers c’était complètement fou, mais sur ce cross over il level up encore plus, le design de ses tortues ou de ses rangers sont juste ouf ! Les hoodie Rangers m’ont renvoyé à ma jeunesse – gros clin d’œil avec le film sorti au cinéma. Les bandeaux des tortues et leurs expressions sont juste extraordinaires. Les petites têtes de Mikey qui fait chauffer sa pizza ou Donnie quand il voit la tech des Rangers ! Tout est parfait et maîtrisé !

Si vous voulez en voir plus sur le monsieur je vous conseille sa série “We Only Find Them When They’re Dead” actuellement en parution avec deux chapitres mais c’est encore un cran au-dessus graphiquement et c’est dans l’espace et y a des vaisseaux et… faut vraiment que j’en dise plus ? il paraitrait que possiblement ça voit le jour en France enfin je dis ça je ne dis rien…. Du coup je ne dis rien.

Bref vous l’aurez compris, Power Rangers et Tortues Ninjas c’et le crossover que vous n’attendiez pas mais qu’il vous faut absolument !

Un immense merci à Sullivan d’être allait chercher cette pépite pour nous le proposer en VF !

 



Je vous laisse donc avec une petite surprise : l’interview de Simone DiMeo lors de son passage à Toulouse !

Vous pouvez trouver la retranscription VF ici 

Ou le podcast en VO juste dessous (pardonnez la qualité audio, les masques n’aidant pas…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.