Norse Mythology volume 1

Norse Mythology volume 1

         Bonjour et bienvenue à tous ! Aujourd’hui, nous allons faire un tour du côté de la Scandinavie avec la sortie chez Dark Horse du tome 1 de Norse Mythology, regroupant les six premiers chapitres de la série du même nom, paru entre octobre dernier et mars 2021.

Il s’agit d’une adaptation du roman Norse Mythology de Neil Gaiman, lui-même inspiré de la mythologie nordique (pour information, l’ouvrage est paru en France sous le nom La Mythologie viking, chez l’éditeur Au Diable Vauvert en grand format et chez Pocket en format poche). L’auteur, connu entre autres pour les comics Sandman ou Angela, mais aussi pour les romans American Gods ou encore Stardust, n’a jamais caché sa passion pour les mythologies, et principalement pour les récits scandinaves. Dans son roman, il revient sur certaines légendes et nous narre les mythes des Dieux nordiques avec son talent habituel.

         En 2020, l’éditeur Dark Horse nous présente alors une adaptation en comics prévue en dix-huit chapitres, découpés en trois volumes de six épisodes. Le premier volume étant terminé depuis le mois dernier, j’ai décidé de revenir dessus aujourd’hui. L’ensemble nous présente six récits, étrangement découpés entre les six chapitres (quatre histoires sont présentées en deux parties, à cheval entre deux chapitres différents). Il s’agit de mythes classiques de la mythologie scandinave, donc si vous êtes un connaisseur, il n’y aura probablement rien de bien original pour vous, même si l’idée de redécouvrir ces légendes sous format comics reste un plaisir non négligeable.

Pour les évoquer rapidement, le volume I de Norse Mythology nous propose une rapide présentation d’Yggdrasil et des Neuf Mondes, puis le récit de Mimir et la perte de l’œil d’Odin, la création des différents trésors des Dieux (le marteau Mjöllnir, le sanglier Gullinbursti, l’anneau Draupnir, le bateau Skidbladnir, la lance Gungnir et la chevelure dorée de Sif), la construction du mur protégeant Asgard, le destin des enfants de Loki (Jörmungandr, Hel et Fenrir), ainsi que l’épisode du vol du marteau de Thor.

         Le comics reprend donc les textes de Neil Gaiman, retravaillés par P. Craig Russell et a la particularité d’être illustré par plusieurs artistes, chacun s’occupant d’un récit. On a donc dans l’ordre P. Craig Russell, accompagné à la couleur par Lovern Kindzierski, Mike Mignola accompagné par Dave Stewart, Jerry Ordway, puis Piotr Kowalski, tous deux aussi rejoint par Kindzierski à la couleur, David Rubín et enfin Jill Thompson. Bien que j’aie pu voir que la publicité autour de la série a souvent nommé Mignola (car il représente un atout de marque, tout de même), je dois cependant vous prévenir qu’il n’illustre qu’un court récit de seulement six pages ; de quoi ravir les yeux des amateurs de l’artiste, même si on en ressort avec un goût de trop peu. Au final, les différents styles des artistes fonctionnent tous assez bien avec le côté vieilles légendes, apportant tous une touche particulière aux divers récits. Néanmoins, comme souvent avec ce genre de collaboration, on se retrouve à apprécier certaines illustrations bien plus que d’autres, ce qui risque de perturber la lecture de certains passages dont le dessin pourrait ne pas nous plaire.

         Norse Mythology est donc une très bonne série, qui s’adresse autant aux néophytes qui aimeraient découvrir l’univers des Dieux nordiques qu’à des amateurs qui souhaiteraient se replonger à nouveau dans ces légendes. Le comics apporte en effet une nouvelle approche des mythes scandinaves tout en étant assez bien narré et expliqué pour ne pas perdre quiconque n’y connaîtrait rien. Malheureusement, aucune annonce de traduction française n’a été faite à ce jour, donc je ne suis pas certain de pouvoir le voir arriver un jour de notre côté de l’Atlantique.

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !

 

 


  • Titre : Norse Mythology volume 1
  • Relié160 pages
  • Éditeur : Dark Horse
  • LangueAnglais
  • ISBN-13 : 978-1-50671-874-3
  • Prix : 29.99$

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.