Ma Vie En Prison – Le récit d’un cri pour la liberté

Ma Vie En Prison – Le récit d’un cri pour la liberté

Bonjour à tous,

L’œuvre dont je vais vous parler aujourd’hui est un manhwa de Kim Hong-Mo, en un volume, qui se rapproche d’ailleurs plus d’un roman graphique dans sa structure. Le livre est publié par Kana dans la collection « Made In ».

L’histoire nous fait suivre Yongmin, un jeune étudiant et dessinateur ayant décidé de rejoindre un mouvement étudiant protestataire, alors qu’il se fait emprisonner pour ses actes de révolte face au gouvernement. L’histoire se base en effet sur des faits réels, survenu, en Corée du Sud, et il est notamment fait mention d’un massacre à Gwangju, la sixième plus grande ville de Corée du Sud, en mai 1980, qui sert de tremplin à la construction du récit que l’on suit.

C’est, soyons clair, une histoire fascinante. Des informations de l’auteur, en début et en fin d’ouvrage, permettent, de plus, de faire un peu plus le lien entre la réalité et la fiction, qui demeure tout de même très peu présente dans l’ensemble. On comprend en effet l’horreur du climat qui règne sur la Corée du Sud de l’époque, sans qu’il ne nous soit toutefois montré dans sa réelle brutalité. Effectivement, et ça peut paraître surprenant, le ton adopté demeure très serein, teinté de bienveillance et d’espoir, malgré la cruauté certaine de nombres de situations. Kim Hong-Mo décide délibérément d’inclure de la légèreté dans son récit, préférant garder un œil optimiste sur les événements et se focalisant majoritairement sur des personnages remplis d’espoir. Le récit ne se laisse pas aller à une complainte pleine de noirceur, mais ne tait pas pour autant les choses et c’est selon moi un très bon choix car, ce faisant, le récit peut être accessible à tous, même a de jeunes lecteurs, et permet de faire son devoir de mémoire. Les dessins sont également très accessibles, très expressifs, avec juste ce qu’il faut de détails. Ce n’est pas ce que l’on pourrait qualifier de grandiose, mais le charme opère malgré tout.

Ma Vie En Prison est un récit poignant, plein de luminosité malgré sa flagrante essence sombre. On s’attache sincèrement aux personnages, on apprend beaucoup de chose sur les conditions sociales et politiques de la Corée du Sud de l’époque (qui n’est pas non plus tant éloignée que ça), sur le sort des prisonniers politiques de toute sorte et, dans l’ensemble, du prix à payer pour soutenir ses convictions face à un gouvernement qui choisit la voie de la répression pour asseoir sa domination. Le parcours de Yongmin est éprouvant, mais une fois la dernière page lue, on ressent une admiration intense pour cet homme et on porte un regard nouveau sur le monde qui nous entoure. Se dire que là, quelque part, des gens subissent encore des sorts similaires et se voient privées de leur liberté la plus fondamentale, celle de l’expression, ça fait frémir…

 


 

  • Titre : Ma vie en prison
  • Broché : 224 pages
  • Editeur : Kana
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 9782505076278
  • Prix : 18€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.