Héroïne Malgré Moi – Tome 1

Héroïne Malgré Moi – Tome 1

Quand on lit « héroïne » dans le titre d’une B.D, à fortiori, encore plus d’un manga, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer de la meuf badass moulée en lycra. Héroïne Malgré moi, Tome 1, va nous permettre de faire la connaissance d’une héroïne du quotidien.

Cette héroïne, c’est Kodakamine, toute jeune lycéenne qui débarque pour sa première année. Pour bien se faire accepter, il lui faudrait intégrer un club d’activités. Surtout que de nombreux clubs la sollicitent. Pourquoi est-elle si sollicitée? Peut-être parce que depuis sa plus tendre enfance elle fréquente les dojos et est formée à tous les types d’arts martiaux. Sauf que ce que souhaite Kodakamine, c’est être une fille comme les autres et vivre une histoire d’amour.

Son chemin va croiser celui de Serizawa, beau gosse insouciant après qui courent toutes les filles. Afin de se protéger, il va faire à Kodakamine la proposition incongrue de lui servir de garde du corps.

C’est sur cette thématique convenue de shojo, qu’Amakura Fuyu nous propose cette histoire où, pour une fois, c’est la fille qui est forte et doit protéger le gars. D’autres filles et de petits copains jaloux parsèment l’histoire, certes, mais on mégote. Je vous vois venir et vous vous dites « encore un shojo lycéen avec sa dose de cul-cul la praline ». Et c’est vrai. Sauf que l’écriture d’Amakura Fuyu est un peu plus intelligente que ça et qu’on se laisse prendre à l’histoire. Sans se leurrer sur le dénouement et les classiques rebondissements, mais les personnages sont attachants.

Le dessin du mangaka est un peu plus fouillé que la normale, proposant des traits d’expression un peu plus nombreux que ce qu’on est habitués à voir dans la production. Par ailleurs, les planches ne sont pas uniquement en noir et blanc mais utilisent beaucoup de tons gris. Même si ce n’est ni du lavis, ni de la colorisation numérique classique en dégradé, mais un système de colorisation par points, ça permet de donner un peu de profondeur de champ aux cases.

Pas le meilleur, ni le plus mauvais manga de l’année, Héroïne Malgré Moi est une série dont la lecture a été franchement agréable. Et c’est là que ça devient contradictoire, car avec une histoire classique (voire banale, disons-le), l’auteur réussit à donner envie d’aller voir la suite. Comme le Tome 2 est sorti, il n’y a aucune raison de se priver.

 


  • Titre: Héroïne Malgré Moi Tome 1
  • Éditeur : Kana 
  • Langue : Français
  • Broché : 184 pages
  • ISBN-13 : 250508811X
  • Prix : 6.85€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.