Harleen – Tome 1

Harleen – Tome 1

Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, nous allons parler d’un comic qui sortira le 12 juin prochain en France et que j’attendais un peu avec impatience : Harleen de Stjepan Šejić, publié par Urban Comics dans la collection Black Label !

Comme vous le savez peut-être si vous avez déjà lu mes reviews sur Aquaman Rebirth, j’aime beaucoup le style de Šejić et j’attends toujours avec impatience les prochaines apparitions dans nos librairies. C’est donc avec une grande hâte que je me suis jeté sur Harleen mais tout de même avec une certaine appréhension. En effet, le sujet du récit, on le connaît déjà tous par cœur : la jeune psychiatre, Harleen Quinzel, va se mettre à exercer à Arkham pour répondre à un sujet d’études et va peu à peu succomber au charme d’un de ses patients, le Joker. De ce fait, j’avais un peu peur que l’intrigue n’apporte rien de nouveau ni d’original.

Mais il s’avère, pour le coup, que l’auteur a l’habilité de ne pas centrer le récit sur cette histoire d’amour mais sur le personnage d’Harleen et l’environnement dans lequel elle évolue.

Cela inclut sa rencontre avec le procureur Dent qui cherche à faire arrêter son projet d’étude; les troubles qui se répandent dans la ville de Gotham lorsque des flics cagoulés se mettent à tuer des malfrats en clamant que c’est la seule manière de faire appliquer la justice dans cette ville (ce qui sème une zizanie sans précédent dans le commissariat); ses séances de psychanalyse à l’asile avec ses divers patients et ses relations tendues avec ses collègues qui sont en permanence sous pression par peur de se faire tuer du jour au lendemain…

 

Stjepan Šejić réussi donc à faire d’une histoire connue, vue et revue, une intrigue prenante du début à la fin. Même si l’on sait d’avance comment l’histoire va finir, on ne sait pas quand ni comment on va en arriver à cette conclusion.

Les personnages sont attachants et l’auteur arrive à caser une bonne dose d’humour dans ce sombre récit, ce qui la lecture agréable et plaisante malgré un contexte lourd et pesant. Personnellement, je dois avouer que j’ai un peu de mal avec le personnage d’Harley Quinn et sa sur-représentation ces derniers temps mais cet ouvrage propose un retour aux sources et un traitement du personnage intéressant et plus que rafraîchissant.

Pour ce qui est des visuels, est-il vraiment nécessaire d’en parler ? J’adore le style de Šejić et clairement il ne m’a pas déçu ici ! Le tome est visuellement magnifique, les compositions sont bien travaillées et les couleurs superbes, sans parler des splendides pleines pages qui ponctuent le récit. Qui plus est, l’artiste nous propose un récit vu par les yeux d’Harleen et nous présente donc un Joker presque séduisant par moments, bien loin du clown terrifiant que l’on voit d’habitude.

Par ailleurs, Urban Comics rend parfaitement hommage à l’ouvrage dans cette édition française, agrémentée de bonus présentant le procédé de création de l’œuvre ainsi que les dessins préparatoires de l’artiste pour ce tome et une possible suite.

         Je sais que certains peuvent considérer cela comme un spoiler donc je préfère mettre ça à part donc arrêtez-vous maintenant si vous ne voulez rien savoir. L’un des aspects les plus intéressants de ce récit, c’est que l’auteur a eu la grande intelligence de rester flou quant aux intentions du Joker. En effet, même à la fin du tome, on ne sait toujours pas s’il s’est joué d’Harleen ou s’il est vraiment tombé amoureux.

         Bref, vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander de lire cet ouvrage que j’ai, pour ma part, adoré ! Il représente sans conteste un incontournable qui est aussi agréable visuellement que scénaristiquement !

         Sur ce, à bientôt pour une nouvelle review !


 

  • Titre: Harleen
  • Album: 226pages
  • Editeur : Urban Comics Editions
  • Collection : DC Black Label
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1026816065
  • Prix : 19€

 

HISTOIRE
90%
DESSIN
90%
COLORISATION
85%
CARACTÉRISATION
95%
AMBIANCE GLOBALE
95%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.