Green Lantern Legacy

Green Lantern Legacy

 

Pour être franc, les flics de l’espace n’ont jamais fait partie de mes héros préférés. Du coup, j’ai commencé la lecture de ce Green Lantern Legacy sur la seule foi dans le label Urban Link, qui nous a proposé pas de mal de bonnes surprises jusque là.

L’épicerie Jade Market subit des assauts répétés à grands coups de briques dans la vitrine. Bà Nôi, la vieille tenancière bon pied bon œil, ne compte pas se laisser faire et a tout le soutien de son petit-fils, Tai. Sauf que Bà va passer paisiblement l’arme à gauche dans son lit, laissant Tai endeuillé et nouveau détenteur d’un anneau de Green Lantern. Tai va ainsi apprendre que sa grand-mère était une Green Lantern dévolue à la protection de la Terre et ayant même déjà combattu Sinestro. Sous la houlette de John Stewart, Tai va commencer à apprendre à utiliser son anneau, même si un Green Lantern de 13 ans, c’est de l’inédit.

Le scénario de Minh Lê est formaté pour la cible de la gamme, c’est à dire les jeunes ados. Ce qui n’est pas antinomique avec une bonne histoire. Disons juste que l’histoire fait la part belle à ses héros adolescents, en se focalisant sur les préoccupations que pourrait déclencher la découverte d’un tel anneau.Ceci mis à part, les personnages sont plutôt convaincants et seul le combat final me semble exagéré.

Non, ce qui me sidère c’est de voir qu’on rajoute encore un Green Lantern terrien. Non, mais sérieux. Ça en fait combien, en tout? On ne doit pas être loin de 5 ou 6? Dans un univers aussi vaste, je crois que c’est la planète Terre qui en compte le plus. C’est d’ailleurs déjà une des choses qui me dérangeait dans la mythologie des Lanterns.

Concernant l’histoire en elle-même, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Gremlins 2 en la lisant. On reprend le même pitch en le pimpant un peu. Outre cette ressemblance flagrante, le développement narratif est classique, simple, mais efficace. L’auteur sait toucher la corde sensible de son lectorat et rythmer le récit.

Les dessins d’Andie Tong sont agréables et, là encore, proposent un rythme de lecture bien équilibré. On est face à des planches dont le trait est un peu plus travaillé que la ligne habituelle dépouillée que l’on retrouve dans les comics ou BD « jeunesse ». Le travail sur les couleurs de Sarah Stern permet aussi de gommer le côté enfant de Tai.

Ce volume est formaté pour son cœur de cible et parvient très bien à l’atteindre. Sur fond de déracinement culturel et en prônant l’entraide, il propose une histoire basique de gentils ados contre un riche méchant. La morale est sauve.


 

 

  • Titre: Green Lantern Legacy
  • Broché : 128 pages
  • Editeur : Urban Link
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 9782381330204
  • Prix : 14.50€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.