Effet Miroir – Tome 1

Effet Miroir – Tome 1

Il y a parfois des B.D qui nous attirent l’œil, sans qu’on puisse l’expliquer. C’est le cas d’Effet Miroir, une vraie B.D à l’européenne, aux antipodes de mes lectures habituelles. Mais, étant favorable à l’éclectisme, je n’allais pas laisser de côté ce choix déraisonnable.

Louis est directeur d’une usine, héritage familial écrasant mais prospère. Jeune, beau et avec du succès, il a pourtant des problèmes de couple qui le minent. Problèmes de couple qui découlent, en partie, de cauchemars récurrents où, enfermé dans une pièce sale et glauque, il doit se battre pour s’en sortir. Pour se vider la tête, il a son propre remède : le footing en forêt. Mais il va tomber sur un os, ou plutôt sur un dingue en moto-cross, qui a décidé de s’en prendre à lui dans cette forêt isolée. Cette fois, il va devoir se battre, pour de vrai, pour sa survie.

La première chose qui m’a frappé, dans ce scénario, c’est l’ambiance qu’arrive à instiller l’auteur à son œuvre. Outre le dessin, sur lequel je reviendrai, Effet Miroir est un titre angoissant, prenant. Avec peu de dialogues, juste par la description des scènes et l’impact psychologique sur Louis, Makyo nous entraîne dans son univers, dans sa vision des choses.

Si le twist de fin est assez évident, je suis tenté de dire que ce n’est pas la destination qui importe, mais le voyage. Et on est en plein dedans. Entre Psychose et Duel, les efforts de Louis pour échapper à ce tueur casqué qu’il ne connait pas, mais qui semble lui en vouloir personnellement, vous prennent à la gorge. On est sur un scénario puissant et j’en suis resté sur le cul.

Je vous le disais, l’histoire est très prenante. Mais je pense qu’elle ne serait rien sans les dessins de Laval Ng. Ses dessins, si on peut les trouver fadasses au commencement du volume sont, eux aussi, un véritable enchantement. Les couleurs de la forêt en automne sont plus vraies que nature et participent à cette ambiance angoissante qui nous prend à la gorge.

De plus, les cadrages, la mise en page, qui peuvent sembler banals, avancent au fil de l’histoire vers une réalisation originale et maîtrisée. On se retrouve face à la virtuosité de l’artiste dans son rôle de conteur. Rôle d’autant plus important que le volume ne propose que peu de dialogues et que cette narration graphique s’en trouve mise en avant.

J’ai pris une grosse claque à la lecture de ce volume, car je ne m’attendais pas à y être plongé à ce point. Si vous cherchez une bonne BD pleine de suspense, à l’ambiance accrocheuse, foncez!


  • Titre : Effet Mirroir
  • Album: 88 pages
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Machination
  • Langue : Français
  • ISBN : 9782413017097
  • Prix : 18,95€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.