DUNE, le roman graphique – Tome 1

DUNE, le roman graphique – Tome 1

Bonjour et bienvenue à tous ! Aujourd’hui, nous repartons allons parler d’une adaptation en BD d’un monument de la science-fiction : Dune, avec le premier tome du roman graphique paru chez Huginn & Muninn en janvier dernier.

Ai-je réellement besoin de présenter Dune ? Le chef-d’œuvre de Frank Herbert est sans doute l’un des romans de SF les plus connus et les plus appréciés qui soient. Mélangeant aventure, science-fiction, écologie, mysticisme et  politique, l’histoire nous permet de suivre la vie de Paul Atréides au moment où sa famille se voit remettre le contrôle d’Arrakis, une planète désertique possédant un intérêt de premier ordre pour toute la galaxie : l’Épice. S’ensuivront alors complots, machinations, découvertes et développement. C’est un véritable classique de la littérature et si vous ne l’avez jamais lu, je ne peux que vous conseillez d’y jeter un œil.

Fin 2020, Abrams ComicArts nous propose une adaptation en roman graphique. D’aucuns diraient que c’est un pari risqué car Dune est sans conteste une des nombreuses œuvres jugées trop riches pour être retranscrites dans un autre média. Prévu en trois parties (comme le premier roman de Frank Herbert), Huginn & Muninn nous apporte la version française du premier tome en ce début d’année 2021 (qui aurait dû aussi voir l’arrivée sur nos écrans de l’adaptation cinématographique de Denis Villeneuve, si les cinémas avaient été ouverts). L’histoire de ce premier opus est adaptée pour la bande dessinée par Brian Herbert et Kevin J. Anderson (qui ont longtemps écrit des préquels et des séquelles à l’œuvre de Frank, la papa de Brian) et illustrée par Raúl Allén et Patricia Martín qui apportent ici une nouvelle vision de l’univers de Dune. La splendide couverture est quant à elle réalisée par Bill Sienkiewicz.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’ai assez apprécié la lecture de ce tome. L’intrigue reprend assez bien le script et les différentes scènes du roman. Cela permet donc de retrouver le récit de Dune dans un format plus court et illustré. Le travail de Raúl Allén et Patricia Martín sur les dessins est sympathique, même s’il est loin d’être parfait ou novateur, plusieurs planches sont vraiment belles et transcrivent très bien l’intrigue.

Néanmoins, je noterais tout de même deux défauts. Tout d’abord, bien que le récit présente quelques fois les pensées des personnages (dans des encadrés de couleurs différentes pour chaque individu), les réflexions de chacun sont tout de même bien moins présentes, ce qui est assez dommage car c’est par là que passe tous les enjeux et la tension du roman. Une conséquence principale ici : on ressent beaucoup moins la pression et l’urgence des diverses situations que dans le roman. Ici, tout semble un peu plat et on suit l’intrigue tranquillement sans réellement ressentir les imbroglios et la détresse mis en place, ce qui a tendance à légèrement amoindrir la portée du récit. Toutefois, force est de constater que si la bande dessinée nous avait présenté toutes les pensées et réflexions des personnages, le récit aurait sûrement paru trop lourd. Il est donc assez compréhensible de savoir pourquoi les auteurs n’ont pas voulu alourdir le roman graphique avec autant de texte, quitte à réduire l’impact du récit.

Le second défaut serait la difficulté pour un néophyte de rentrer dans le récit. Personnellement, je connais assez bien l’histoire de Dune : j’ai vu le film plusieurs fois, j’ai lu le roman de Frank Herbert, et j’ai même écouté le livre audio lu par Benjamin Jungers et diffusé par Lizzie, assez récemment. Donc, de mon côté, je m’y suis retrouvé sans grand mal. Néanmoins, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander si un néophyte ne serait pas perdu par ce récit. Car la vérité, c’est qu’il va vite. Là où le roman peut s’attarder un peu sur certains thèmes et sujets abordés, au détour d’un paragraphe pour expliquer un peu l’univers au lecteur ; le roman graphique ne le fait pas. Et Dune est plein de termes incompréhensibles si l’on ne connaît pas son univers (à commencer par les « Mentats », le « Bene Gesserit » ou le « Kwisatz Haderach »). J’ai peur que le roman graphique ne laisse alors sur le carreau la plupart des nouveaux lecteurs qui auraient eu envie de se lancer dans cet univers sans vouloir tout de suite foncer sur les plus de 600 pages du premier tome. Toutefois, n’ayant pas eu ce souci, il est possible que je me trompe, auquel cas, seul un novice pourrait nous en dire ce qu’il en a pensé.

Malgré ces quelques défauts, j’ai tout de même passé un agréable moment à lire ce premier opus et j’ai un peu hâte de voir ce que donneront les deux suites. Le tome est forcément moins complet que le roman, mais personnellement, je n’attends pas d’une adaptation en BD qu’elle soit parfaitement égale à l’œuvre littéraire. Ici, ce premier opus est assez fidèle et permet de se replonger dans cet univers magnifique qu’est Dune en nous apportant une nouvelle vision de cette histoire. Même si elle est loin d’être parfaite ou innovante, elle réussit donc autant que faire se peut son pari, à mes yeux.

Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre: DUNE, le roman graphique – Tome 1
  • Broché176 pages
  • Éditeur : HUGINN & MUNINN
  • LangueFrançais
  • ISBN-13 : 978-2364807457
  • Prix : 21.95€

Un commentaire

  1. Hum je me laisserais bien tenter… Merci pour cette chronique! Je te conseille (en vo) le préquel Dune House of Atreides, qui permet de mieux se familiariser avec les termes, j’ai adoré!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.