Ceux Qui Brûlent

« À pat le tétanos, y a plus rien à choper là-bas. C’est une super grosse enquête et on se retrouve à jouer les éboueurs. Mais toi ça va, tu vois pas le problème! »

Ceux Qui Brûlent aux éditions Sarbacane .

Alors qu’on voit cette silhouette féminine qui dévoile un décor urbain avec 2 personnages en son antre tel un trompe l’œil … l’attirance et l’invitation se fait avec ce cover original.

Nicolas Dehghani nous livre ses 1ères bulles avec un polar qui met en scène un duo de flics et une enquête intense avec un meurtrier qui joue de l’acide sur ses victimes. Une base simple menée par 2 partenaires qu’on pourrait presque appeler Monahan et Pinot, cependant Mills et Pouilloux ont des personnalités qui se révèlent attachantes et surprenantes.
Une enquête rythmée mais pas trop que l’on suit avec aisance.

Aisance qui passe par l’univers graphique de l’auteur, où la bichromie grise et saumonée qui sublime son crayon singulier.
Les multiples expressions de Mills sont saisissantes. Je n’oublie pas les décors qui offre une City à l’atmosphère sombre.
Charmée de bout en bout par cette proposition d’une obscurité lumineuse et sublime .

Et si l’enquête en cachait une autre ?
Un premier essai qui m’a convaincue avec un clin d’œil que la grande cinéphile en moi a adoré .

Retrouvez LaMélys sur son instagram -> bullez_with_lamelys


  • Titre: Ceux Qui Brûlent
  • Broché1922 pages
  • Éditeur : Sarbacane
  • LangueFrançais
  • ISBN-13 : 9782377316120
  • Prix : 24.50€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.