Bloodshot – Tome 1

Bloodshot Tome 1

Si vous avez suivi notre podcast en duo Chronicles, vous savez déjà que nous avons passé en revue la série Bloodshot Salvation, ainsi que le long métrage Bloodshot.

Prévue à la base pour sortir concomitamment au film, la nouvelle série Bloodshot (2020) arrive finalement le 15 Mai. Pour l’avoir lu en avant-première, que vaut finalement ce Tome 1?

Après un prologue où on apprend que Bloodshot cherche la rédemption et est sous la surveillance de Black Bar, une organisation paramilitaire, on retrouve Ray, enfin, Bloodshot, au Yémen, où il porte secours aux populations locales affamées. Pour ce faire, il ne recule devant aucune action. Malheureusement, le Black Bar va lui tomber dessus et il aura besoin de toute l’aide de ses nanites pour s’en sortir. Surtout qu’ils utilisent contre lui une arme contre laquelle il ne peut rien : Eidolon.

Dans Bloodshot, le film, ça tire, ça canarde, ça défouraille, ça brûle et ça dégomme dans tous les sens, aux dépends du scénario. Dans la nouvelle série Bloodshot, c’est un peu la même chose. Le scénario de  Tim Seeley se rapproche du film dans son rythme effréné, là où Salvation était très centré sur lui-même.

C’est un pur actionner aux situations abracadrabrantesques,Bloodshot traverse des explosions en chantant une comptine… En ça, le premier chapitre est une horreur tant c’est du n’importe quoi! À partir du second chapitre, Seeley se reprend un peu et apporte un peu plus de consistance à l’histoire avec l’introduction de Eidolon, une psiotique mystérieuse que Bloodshot a déjà croisé lorsqu’il était à la solde du Projet Rising Spirit. Le Colonel Grayle, chef de Black Bar, prend également un peu plus d’épaisseur, s’avérant être un véritable enfoiré comme on les aime.

Brett Booth s’occupe du dessin, et là on est en plein cœur de ce que j’aime : du dessin qui pète la rétine! Les personnages sont beaux, le cadrage des scènes d’action plonge le lecteur en plein cœur de la page. C’est un plaisir de retrouver Booth au dessin, ça me rappelle sa période Image et son crossover Spidey/Backlash qui était à tomber de beauté.

Je pense que le style de Booth convient bien à cette histoire totalement portée vers l’action, ses planches débordant d’énergie et proposant une mise en page comme on n’en avait pas vu depuis… les 90’s, tiens! On est raccord avec Chronicles. Pour ceux qui auraient des doutes sur les qualités graphiques de Booth, je vous invite à jeter un œil aux planches originales en noir & blanc en fin de volume.

Si la partie graphique ne fait aucun doute, le scénario de cette nouvelle série doit encore confirmer qu’il va dans la bonne direction. Néanmoins, après Salvation et son Bloodshot mélancolique à la Rambo [le premier film] on revient un peu aux sources du personnage. Plus qu’à s’éloigner de la trame et de la caractérisation du film par la suite et ce sera tout bon.


      • Titre: Bloodshot Tome 1
      • Broché : 104 pages
      • Editeur : Bliss
      • Collection : Valiant
      • Langue : Français
      • ISBN-13 : 978-2-37578-191-1
      • Prix : 15€

HISTOIRE
65%
DESSIN
90%
COLORISATION
80%
CARACTÉRISATION
70%
AMBIANCE GLOBALE
80%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.